Le statut final de Jérusalem doit être résolu par des négociations dans le cadre d'une solution à deux Etats (António Guterres)

Vue aérienne de Jérusalem. Photo ONU/Rick Bajornas

6 décembre 2017 – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a rappelé mercredi que le statut définitif de la ville de Jérusalem doit être résolu dans le cadre d'une solution négociée de deux Etats israélien et palestinien – solution pour laquelle il n'existe aucune alternative, a-t-il souligné.

« Dès le premier jour, en tant que Secrétaire général des Nations Unies, je me suis toujours prononcé contre toute mesure unilatérale qui compromettrait la perspective de la paix pour les Israéliens et les Palestiniens », a déclaré M. Guterres, lors d'un point de presse à New York, quelques minutes après l'annonce faite par le Président des Etats-Unis, Donald Trump, de transférer l'ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem.

Ville sainte pour les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans, Jérusalem est revendiquée comme capitale à la fois par les Israéliens et les Palestiniens. A de nombreuses occasions, le Conseil de sécurité a déclaré nulles et non avenues les mesures prises par Israël pour changer le statut de Jérusalem.

« En ce moment de grande anxiété, je tiens à préciser : il n'y a pas d'alternative à la solution à deux États. Il n'y a pas de plan B », a rappelé M. Guterres.

Pour le chef de l'ONU, la question du statut final de Jérusalem doit être résolue par des négociations directes entre les deux parties sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale. La résolution du statut de Jérusalem doit, selon M. Guterres, tenir compte « des préoccupations légitimes des parties palestinienne et israélienne ».

« Je comprends l'attachement profond que Jérusalem a dans le cœur de tant de personnes », a dit le Secrétaire général. « Cela a été ainsi pendant des siècles et ce sera toujours le cas », a-t-il précisé.

M. Guterres a déclaré à la presse que les aspirations légitimes des deux peuples israélien et palestinien ne pourront être atteints, qu'en réalisant « une vision de deux États vivant côte à côte dans la paix, la sécurité et la reconnaissance mutuelle, avec Jérusalem comme capitale d'Israël et de la Palestine », et en réglant de manière permanente tous les problèmes de statut définitif par des négociations.

En tant que Secrétaire général de l'ONU, M. Guterres a indiqué qu'il fera tout ce qui est en son pouvoir pour aider les dirigeants israéliens et palestiniens à « reprendre des négociations constructives et à réaliser cette vision d'une paix durable pour les deux peuples ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Journée de solidarité avec le peuple palestinien : il est temps de mettre fin au conflit avec Israël, selon le chef de l'ONU

En savoir plus