La FAO appelle à davantage d'investissements pour contrer la hausse de la faim

Un agent de santé mesure le bras d’une petite fille dans le centre du Niger. Si elle souffre de malnutrition, elle sera dirigée vers un centre de santé pour y être soignée. (archive) Photo: PAM / Chris Terry, avec l’appui de l’UE

4 décembre 2017 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a plaidé lundi pour davantage d'investissements dans la lutte contre la faim, en augmentation pour la première fois après une décennie de baisse.

Selon les derniers chiffres annoncés par l'agence onusienne, 815 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde.

« La récente hausse du nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde requiert une action immédiate afin d'inverser la situation », a déclaré le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, aux membres du Conseil de l'Organisation réunis à Rome.

L'obésité et le surpoids sont également en hausse, aussi bien dans les pays développés que ceux en développement. Deux fléaux qui font peser des coûts supplémentaires sur l'ensemble des systèmes alimentaires.

« La chose la plus importante à faire maintenant est de renforcer la résilience des personnes pauvres afin de faire face aux impacts des conflits et du changement climatique et de s'assurer que l'aide humanitaire soit associée aux initiatives en faveur du développement », a indiqué M. Graziano da Silva.

Le chef de la FAO a appelé à ne pas perdre de vue l'objectif visant à éradiquer la faim d'ici 2030. « Cela implique donc de nouveaux investissements - je dirais beaucoup plus d'investissements - de la part du secteur public et privé », a-t-il souligné.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'agriculture de demain exigera beaucoup de connaissances, selon la FAO

En savoir plus