Plus de 3.000 migrants et réfugiés morts ou disparus en Méditerranée depuis janvier, selon l'OIM

Migrants secourus en Méditerranée au large de la Sicile, en Italie. Photo OIM/Francesco Malavolta (archives)

28 novembre 2017 – Plus de 3.000 migrants et réfugiés ont trouvé la mort ou ont disparu depuis le début de l'année en traversant la Méditerranée pour rejoindre les côtes européennes, a annoncé mardi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

La barre des 3.000 morts ou disparus a été franchie probablement au cours du week-end dernier, durant lequel des migrants ont trouvé la mort au large des côtes libyennes.

Lors d'un point de presse ce mardi à Genève, le porte-parole de l'OIM, Joel Millman a indiqué que « le nombre actuel est de 3.033 morts en traversant la Méditerranée, en empruntant l'une des trois routes connues ». Mais l'année dernière a été aussi particulièrement meurtrière, avec quelque 5.000 migrants et réfugiés disparus en Méditerranée, un chiffre record.

« Nous le disons depuis des années et nous continuerons à le dire : il ne suffit plus de simplement compter ces statistiques tragiques. Nous devons également agir », a lancé le Directeur général de l'OIM, William Lacy Swing, cité dans un communiqué. « Ces dernières nouvelles, qui font suite à ce que nous avons appris sur les marchés d'esclaves en Libye, sur les privations dont souffrent ceux qui sont entre les mains des passeurs et sur les conditions difficiles dans les centres de détention libyens, exigent notre attention. Nous devons mettre fin à ces pratiques et gérer la migration de manière régulière et sûre pour tous ».

Selon les derniers chiffres de l'OIM publiés mardi, 163.979 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer. Environ 75% sont arrivés en Italie (116.632) et le reste est réparti entre la Grèce (26.897), Chypre (1.029) et l'Espagne (19.421). A la même date l'année dernière, ils étaient 348.591 à travers la région.

A travers le monde, le Projet de l'OIM sur les migrants disparus (MMP) a recensé 5.124 décès de migrants en 2017, dont la trentaine de migrants ayant trouvé la mort ou qui sont portés disparu au large des côtes libyennes le samedi 25 novembre dernier. Les données du MMP sont compilées par le personnel de l'OIM mais proviennent de sources diverses, dont certaines ne sont pas officielles.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La traversée de la Méditerranée reste la plus meurtrière au monde pour les migrants, selon l'OIM

En savoir plus