Iran et Iraq : les agences de l'ONU apportent leur aide médicale aux victimes du tremblement de terre

En Iraq, des familles du village de Kani Bardina, dans le gouvernorat de Sulaymaniyah, reçoivent des bilans de santé et une assistance de l’équipe médicale mobile de l’OIM suite au tremblement de terre survenu le soir du 12 novembre. Photo: OIM

17 novembre 2017 – Les agences des Nations Unies ont livré des fournitures médicales dans les zones iraniennes et iraquiennes touchées par un séisme dévastateur et exhortent à la vigilance contre les épidémies possibles de maladies infectieuses et hydriques.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a acheminé par avion des kits de traumatologie et des fournitures médicales vers l'Iran pour soigner des milliers de blessés suite au tremblement de terre du 12 novembre.

« Des kits de traumatologie supplémentaires sont disponibles dans le centre logistique d'urgence de l'OMS à Dubaï et seront distribués au besoin aux établissements de santé signalant des pénuries », a déclaré Michel Thieren, le Directeur régional des urgences de l'OMS. « Bien qu'il n'y ait pas de lien direct entre les tremblements de terre et les épidémies, une surveillance étroite des cas de maladies infectieuses, en particulier des maladies d'origine hydrique, est également nécessaire », a-t-il ajouté.

Les fournitures, suffisantes pour fournir des soins chirurgicaux à près de 4.000 patients traumatisés, ont été transportées jeudi du centre logistique d'urgence de l'OMS à Dubaï vers la province de Kermanshah dans l'ouest de l'Iran. Elles ont été immédiatement livrées dans les hôpitaux et autres établissements de santé soignant les blessés.

Près de 9.400 personnes en Iran ont été blessées suite au tremblement de terre. Plus de 1.000 personnes ont été hospitalisées dans la province de Kermanshah avec des blessures graves et 340 autres ont été transférées dans les hôpitaux des provinces voisines, y compris Téhéran. Les deux villes de Sar Pol Zahab et Ghasr Shirin dans la province de Kermanshah, qui comptent près de 115.000 habitants, auraient subi des dégâts considérables, près de 80% des infrastructures ayant été détruites. Un hôpital principal de la province a été contraint de fermer, et 49 autres établissements de santé ont été endommagés, mais restent ouverts.

En Iraq, le bureau de l'OMS dans le pays a déployé une équipe médicale et trois ambulances, et livré quatre tentes et des fournitures de sauvetage d'urgence suffisantes pour 200 opérations chirurgicales, aux hôpitaux du gouvernorat de Sulaimaniyah recevant des cas critiques.

Le séisme a été ressenti dans les villes principales de Sulaimaniyah, Halabja, Erbil et Duhok, avec un total de huit morts et 525 blessés. Darbandikhan dans le nord de Sulaimaniyah a été le plus touché, avec un hôpital et une maternité endommagés.

L'OMS continue de travailler en étroite collaboration avec les autorités sanitaires iraniennes et iraquiennes pour suivre les conséquences du tremblement de terre sur la santé et répondre aux besoins urgents.

Plus tôt dans la semaine, une équipe médicale mobile de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Iraq est arrivée au village de Kani Bardina, dans le district de Warmawa, pour fournir une assistance médicale aux familles suite au tremblement de terre. La moitié environ des 40 maisons du village ont été endommagées ou détruites par le tremblement de terre, selon l'OIM.

L'équipe médicale mobile de l'OIM fournit une assistance en réponse à une demande du Centre conjoint de coordination de crise du gouvernement régional du Kurdistan d'Iraq. L'assistance consiste en un appui médical dans la région afin d'aider les personnes blessées dans le tremblement de terre. L'équipe reçoit des orientations des autorités sanitaires locales.

L'équipe médicale mobile de l'OIM a visité l'hôpital de Halabja qui, pendant le tremblement de terre, a subi des dommages au plafond, au sol et aux murs, des blocs étant tombés sur des lits d'hôpitaux vides. Le directeur de l'hôpital, le Dr. Ranj Zangana, a expliqué qu'ils continuaient à fournir des services aux patients en visite, mais ceux qui avaient besoin de soins de longue durée ont été transférés ou référés à l'hôpital de Sulaymaniyah.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Tremblement de terre en Iran et en Iraq: l'ONU prête à apporter son aide si nécessaire

En savoir plus