Afghanistan : la production d'opium a augmenté de 87% en un an (ONUDC)

Un champ de pavot pour l’opium en Afghanistan. Photo: IRIN

15 novembre 2017 – Entre 2016 et 2017, la production d'opium en Afghanistan a augmenté de 87% pour atteindre un niveau record de 9 000 tonnes métriques, selon les derniers chiffres d'une enquête publiée mercredi par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et le ministère afghan de la lutte contre les stupéfiants.

La superficie consacrée à la culture du pavot à opium a également atteint un record de 328.000 hectares en 2017, en hausse de 63% par rapport à 201.000 hectares en 2016.

« Il est grand temps que la communauté internationale et l'Afghanistan redonnent la priorité au contrôle des drogues et reconnaissent que chaque nation partage la responsabilité de ce problème mondial », a déclaré le Directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, dans un communiqué.

L'augmentation de la production résulte principalement d'une augmentation de la superficie consacrée à la culture du pavot à opium, ainsi que d'une augmentation du rendement en opium par hectare. La plus forte augmentation des rendements s'est produite dans la région du Sud, où le rendement moyen a augmenté de 19% et dans la région du nord-est, avec une augmentation de 14%.

L'Afghanistan est le premier cultivateur au monde du pavot à partir duquel l'opium et l'héroïne sont produits. Les niveaux record de production d'opium et de culture du pavot en 2017 créent de multiples défis pour le pays, ses voisins et les nombreux autres pays par où transitent ou auxquel sont destinés les opiacés afghans.

Alors que l'Afghanistan est confronté à une insurrection et à un financement des groupes terroristes plus importants, une plus grande quantité d'héroïne de haute qualité et à bas prix au départ du pays atteindra les marchés de consommation du monde entier, entraînant ainsi une consommation accrue et des conséquences néfastes connexes.

Entre 2016 et 2017, les prix moyens à la production au moment de la récolte ont diminué dans toutes les régions de l'Afghanistan, allant de moins 7% à l'ouest à moins 50% dans le nord-est. La seule exception était la région du Sud, où les prix sont restés stables et n'ont diminué qu'après la récolte.

D'un montant de 1,39 milliard de dollars (l'équivalent d'environ 7% du PIB estimé du pays), la valeur estimée de la production d'opium afghan à sa source a augmenté de 55% entre 2016 et 2017.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Afghanistan : l'UNESCO condamne l'attaque meurtrière contre une chaîne de télévision à Kaboul

En savoir plus