Centrafrique : l'ONU lance une enquête sur les récentes attaques de groupes armés contre des civils

Un camp de personnes déplacées à Zémio, dans la préfecture de Haut Mbomou, en République centrafricaine (archive). Photo: OCHA/Lauren Paletta

13 novembre 2017 – Les Nations Unies ont annoncé lundi le lancement d'une enquête spéciale indépendante portant sur un certain nombre d'incidents survenus dans le sud-est de la République centrafricaine (RCA) entre le 1er mai et le 31 août 2017.

« L'enquête portera sur les attaques menées contre des civils par des groupes armés à proximité de la présence de la MINUSCA (Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique) dans les préfectures de Haute-Kotto, Basse-Kotto, Mbomou et Haut-Mbomou, ainsi que la réponse de la Mission à ces incidents », a précisé le Département des opérations de maintien de la paix dans une note publié à l'intention des médias.

L'équipe d'enquêteurs sera dirigée par le Général à la retraite Fernand Marcel Amoussou, du Bénin. Ancien Chef d'état-major des forces armées béninoises de 2000 à 2005, M. Amoussou a commandé la Force de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) de 2006 à 2010.

Le Département des opérations de maintien de la paix lance cette enquête spéciale dans un contexte de détérioration de la sécurité dans le sud-est de la RCA.

L'enquête sera menée en vue d'améliorer la capacité de la MINUSCA à prévenir la violence et à protéger les civils de menaces imminentes dans la mesure de ses capacités et dans ses zones de déploiement. Elle formulera des recommandations pour remédier à toute lacune, le cas échéant, a précisé le Département. Dans le contexte du renouvellement du mandat de la MINUSCA, l'enquête portera également sur l'efficacité d'ensemble de l'opération de maintien de la paix en Centrafrique en matière de protection des civils.

L'équipe d'enquêteurs sera déployée en RCA du 14 au 28 novembre. Un rapport final sera ensuite présenté au Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, dont les conclusions seront rendues publiques.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Centrafrique : l'OIM réinstalle 700 personnes qui avaient trouvé refuge près d'un camp de la MINUSCA

En savoir plus