Audrey Azoulay confirmée au poste de Directrice générale de l'UNESCO

Audrey Azoulay, Directrice générale élue de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (mars 2017). Photo: ONU / Manuel Elias

10 novembre 2017 – La Française Audrey Azoulay a officiellement été nommée vendredi Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

La nomination de Mme Azoulay a été confirmée par la Conférence générale de l'UNESCO dont les 195 Etats membres sont actuellement réunis au siège de l'Organisation à l'occasion de leur 39e session.

Composé de 58 membres, le Conseil exécutif de l'UNESCO, qui prépare la Conférence générale et assure un suivi du travail du Secrétariat, a proposé Mme Azoulay au poste de Directrice générale le 13 octobre.

La Directrice générale sortante, Irina Bokova, a félicité Mme Azoulay pour son élection à la direction de l'UNESCO. Elle a également remercié les Etats membres pour leur confiance durant ses deux mandats. Les délégués des Etats membres de l'UNESCO rendront hommage vendredi soir à Mme Bokova pour son travail mené à la tête de l'Organisation.

« Nous vivons dans un monde où les sociétés sont interconnectées ; un monde qui est complexe, confronté à des défis auxquels aucun Etat ne peut répondre seul », a déclaré Mme Azoulay lors d'une conférence de presse qui a suivi l'annonce officielle de sa nomination à la tête de l'UNESCO.

Face à la montée de l'obscurantisme, les menaces de conflits, l'extrémisme violent « dans chacune de nos sociétés », la destruction de l'environnement, les défis climatiques, le déni de la diversité, et les tentations populistes, la prochaine Directrice générale estime que l'UNESCO joue un rôle plus important que jamais. « C'est là que se joue notre destin collectif », a-t-elle dit.

« Si nous voulons conserver à ce monde un visage humain, si nous voulons prévenir les conflits, si nous voulons contribuer à atteindre les objectifs de l'Agenda 2030 auxquels le monde s'est fixé, à mettre en œuvre l'Accord de Paris sur le climat qui est ambitieux, il nous faut agir à travers les déterminants les plus profonds qui sont au cœur du mandat de l'UNESCO », a ajouté Mme Azoulay.

Conseillère chargée de la culture et de la communication du Président français François Hollande de 2014 à 2016, Mme Azoulay a été Ministre de la culture et de la communication de la France de 2016 à 2017. Sa candidature à la direction générale de l'UNESCO a été présentée le 15 mars dernier par le gouvernement français.

Mme Azoulay a mené une carrière de haute-fonctionnaire dans l'administration française, se spécialisant dans l'audiovisuel public. Elle a notamment travaillé au Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) entre 2006 et 2014, successivement comme Directrice adjointe de l'audiovisuel, Directrice financière et juridique et Directrice générale déléguée.

Mme Azoulay prendra ses fonctions de Directrice générale de l'UNESCO le 15 novembre.


News Tracker: autres dépêches sur la question

A l'ère du numérique, le journalisme continue d'être la cible d'attaques, selon l'UNESCO

En savoir plus