Mali : la MINUSMA rend hommage aux trois Casques bleus tchadiens tués dans une attaque fin octobre

Un Casque bleu de la MINUSMA avec la population locale. Photo MINUSMA/Harandane Dicko

1 novembre 2017 – La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a rendu mercredi matin un dernier hommage aux trois soldats de la paix tchadiens tués le 26 octobre lors d'une attaque dans la région de Kidal, dans le nord du pays.

Le Soldat de 2ème classe Abdoulaye Ali Abderassoul, l'Adjudant Ndonodji Issackar Laysam et le Sergent-Chef Nadjibaye Jacob Djibiya ont perdu la vie lorsque leur véhicule qui escortait un convoi logistique de la MINUSMA a heurté un engin explosif sur la route reliant Tessalit à Aguelhok.

« Ces valeureux soldats de la paix ont choisi de quitter leur famille et leur pays, pour venir servir au Mali, plus précisément à Tessalit, dans la région de Kidal, où ils ont été déployés depuis le 15 octobre 2016 sous le drapeau des Nations Unies », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, lors d'une cérémonie d'adieu aux Casques bleus tchadiens organisée sur la base opérationnelle de la Mission à Bamako.

« Leur choix est un choix de raison et de coeur », a précisé M. Annadif. « De raison, parce que leur pays a connu ces genres de guerre et au Tchad, on a l'habitude de dire que la paix n'a pas de prix et aucun sacrifice n'est de trop pour y parvenir. C'est aussi un choix de cœur, car le Mali c'est aussi un peu le Tchad ».

Ces derniers temps, la majorité des Casques bleus tués et blessés au Mali l'ont été en raison de mines ou d'engins explosifs improvisés. Le Représentant spécial a souligné que pas plus tard que mardi, les forces armées maliennes (FAMA) sont intervenues près de Tenenkou pour secourir le convoi du Président de la Haute Cour de justice tombé sur le même type d'engins explosifs.

Lors de cette cérémonie d'adieu aux soldats de la paix tchadiens, le chef de la MINUSMA a appelé les Casques bleus à ne pas baisser les bras, à rester vigilants et à observer rigoureusement les règles d'engagement, y compris en se rappelant les enseignements de la formation pré-déploiement qu'ils ont reçue et d'autres mesures préventives d'usage.

« Ce message que je veux fort s'adresse à tous les hommes et femmes en uniforme mais surtout à leurs chefs à savoir les commandants des différents contingents. Ils doivent s'adapter à ce nouveau type d'ennemi », a déclaré M. Annadif.

Le chef de la MINUSMA a tenu à saluer la bravoure des trois Casques bleus tués. « Votre pays et vos parents restent fiers de vous. Je peux leur dire, que fidèles au serment de chez vous, vous n'avez pas fui devant l'ennemi et vous n'avez pas eu peur de la mort avant de rendre l'âme », a-t-il dit à l'adresse des trois soldats à qui il a souhaité un repos en paix. « Que la terre tchadienne que vous vous apprêtez à regagner vous soit légère et que le tout puissant vous accueille dans son royaume », a-t-il conclu.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Mali : l'ONU condamne l'attaque meurtrière contre un convoi de la MINUSMA dans la région de Kidal

En savoir plus