Mali : l'ONU condamne l'attaque meurtrière contre un convoi de la MINUSMA dans la région de Kidal

Un convoi des Nations Unies à Kidal, au Mali (archives). Photo MINUSMA/Marco Dormino

27 octobre 2017 – Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont condamné fermement l'attaque perpétrée jeudi contre un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) sur la route de Tessalit à Aguelhok dans la région de Kidal, au nord du pays.

L'attaque a coûté la vie à trois Casques bleus tchadiens et blessé deux autres.

« Le Secrétaire général transmet ses sincères condoléances au gouvernement du Tchad ainsi que ses profondes sympathies aux familles et aux proches des victimes. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a dit son porte-parole adjoint, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse publiée jeudi soir.

« Le Secrétaire général rappelle que les attaques visant les forces de maintien de la paix des Nations unies peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international et appelle à ce que les auteurs de cette attaque soient rapidement traduits en justice », a-t-il ajouté.

M. Guterres a exhorté le gouvernement malien et les groupes armés signataires à accélérer la mise en œuvre de l'accord de paix et a réaffirmé que ces attaques n'affecteraient pas « la détermination des Nations unies à appuyer le peuple malien dans sa quête pour la paix ».

Dans un communiqué de presse publié jeudi soir par le Conseil de sécurité, les membres du Conseil ont également condamné « dans les termes les plus forts » cette attaque.

Ils ont appelé le gouvernement malien à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire les auteurs en justice.

Les membres du Conseil ont présenté leurs sincères condoléances et leur sympathie aux familles des victimes, ainsi qu'au gouvernement du Tchad et à la MINUSMA. Ils ont souhaité un prompt rétablissement aux blessés.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Mali : trois Casques bleus tués et deux autres blessés dans le nord du pays

En savoir plus