Iraq : la FAO lance une campagne de santé animale d'urgence dans la région de Mossoul

Des personnes déplacées dans la région de Mossoul, en Iraq. Photo OCHA/Themba Linden

23 octobre 2017 – L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a lancé une campagne de santé animale d'urgence dans la région de Mossoul, en Iraq, récemment reprise aux mains de l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL/Daech).

La campagne vise à protéger et à améliorer les avoirs des 210.000 personnes vivant dans le gouvernorat de Ninive - dont Mossoul est la capitale- et qui dépendent de l'élevage bovin pour se nourrir et tirer leurs revenus. Il s'agit notamment de vacciner près d'un million de moutons, chèvres, vaches et buffles et de fournir 1500 tonnes de nourriture hautement nutritive qui serviront à 60.000 animaux, a précisé la FAO dans un communiqué de presse.

La campagne est mise en œuvre en partenariat avec le Ministère iraquien de l'agriculture et financée en partie par le Fonds humanitaire iraquien.

Le gouvernorat de Ninive a été profondément affecté par les conflits depuis que l'EI a pris le contrôle du centre et du nord-ouest de l'Iraq en 2014. Plus d'un million de personnes sont toujours déplacées, la majorité d'entre eux demeurant dans le gouvernorat, que ce soit dans les communautés hôtes ou les camps de déplacés. De nombreuses familles ont fui leurs maisons, emmenant avec eux leurs bêtes, mais la plupart n'ont pas été vaccinées depuis que l'EI a repris le contrôle de la zone.

La FAO a exprimé son inquiétude vis-à-vis de ce bétail qui a de grandes chances de porter des maladies hautement contagieuses, qui pourraient rapidement se propager au-delà des frontières nationales et internationales, avec le risque de contaminer d'autres troupeaux et personnes et d'entraîner ainsi des répercussions négatives d'ordre socio-économique et de santé publique.

« Si des mesures ne sont pas prises immédiatement, les effets sur la production animale et la sécurité animale pourraient être dévastateurs », a déclaré le Représentant de la FAO en Iraq, Fadel El-Zubi. « Grâce à cette campagne de santé animale, la FAO a l'intention de contenir et de prévenir les épidémies de maladies à travers le gouvernorat de Ninive et à travers l'Irak et de stopper la progression de ces maladies vers d'autres pays de la région ».

L'initiative menée par la FAO est la première campagne de santé animale mise en œuvre dans la région de Mossoul depuis l'arrivée de l'EI en 2014. La FAO envisage de vacciner les animaux se trouvant dans les zones reprises à l'EI en août dernier, contre six maladies : la clavelée et la variole caprine, la brucellose, l'entérotoxémie, la jambe noire, la dermatose nodulaire contagieuse et la fièvre aphteuse.

L'agence onusienne travaille à renforcer les capacités du personnel du Ministère de l'agriculture, soutient les partenaires qui participent à la mise en œuvre du projet, les vétérinaires et les travailleurs communautaires spécialistes en santé animale et a augmenté les campagnes de sensibilisation auprès des propriétaires de bétail et des membres des communautés afin de protéger les animaux contre les maladies transmissibles et hautement contagieuses qui peuvent rapidement se propager, notamment au-delà des frontières.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Violences à Kirkouk : le Conseil de sécurité appelle à un dialogue constructif entre toutes les parties

En savoir plus