Baisse des fonds pour l'équipement contre les conditions hivernales, des millions de réfugiés en danger au Moyen-Orient, selon le HCR

Des Syriens déplacés reçoivent des vêtements d’hiver de la part de l’UNICEF. Photo: UNICEF / Aho Yousef

3 octobre 2017 – Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, s'est déclaré mardi vivement préoccupée par le faible niveau des contributions financières pour l'aide aux réfugiés et d'autres familles déplacées au Moyen-Orient, où seul un quart des familles peuvent actuellement recevoir un soutien suffisant pour se préparer à l'approche de l'hiver.

« Près de 15 millions de réfugiés syriens et iraquiens ainsi que de personnes déplacées internes sont dispersés à travers la région. Selon nos estimations, au moins quatre millions d'entre eux sont extrêmement vulnérables et ont besoin d'une aide rapide et importante pour bien se préparer à l'arrivée de l'hiver. Et, parmi eux, seulement un sur quatre est susceptible d'obtenir l'aide nécessaire », a précisé un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d'une conférence de presse à Genève.

Le Plan régional d'aide contre les conditions hivernales d'un montant de 245 millions de dollars pour 2017/2018 couvre les besoins d'équipement pour l'hiver des réfugiés syriens et iraquiens ainsi que des personnes déplacées internes en Syrie, en Iraq, en Turquie, au Liban, en Jordanie et en Égypte. Le plan, mis en œuvre avec les gouvernements et les partenaires, n'est actuellement financé qu'à hauteur de 26%.

« Pour de nombreux réfugiés syriens, ce sera leur septième hiver consécutif en tant que personnes déracinées. Le froid extrême, la neige et les précipitations importantes sont devenus chaque année une épreuve et une lutte pour survivre pour des millions de personnes déracinées qui vivent sous la tente ou dans des abris de fortune comme, par exemple, dans la plaine de la Bekaa au Liban, ou sous la tente ou dans des maisons en ruines au nord de l'Irak et en Syrie », a souligné le porte-parole du HCR.

« Les besoins des réfugiés et des personnes déplacées internes sont nettement plus importants en hiver. Sans une aide appropriée, de nombreuses familles de réfugiés finissent par s'endetter davantage et subissent des pressions croissantes pour tenter désespérément de joindre les deux bouts. Les femmes et les enfants sont particulièrement touchés », a-t-il ajouté.

Cet automne, le HCR prévoit de fournir une allocation d'aide en espèces, de distribuer des articles d'équipement contre les conditions hivernales et d'investir dans la préparation, l'isolation et la réparation des abris ainsi que l'amélioration du drainage dans les camps. Au sud de la Syrie, par exemple, le plan d'aide pour l'équipement contre les conditions hivernales permettrait de venir en aide aux personnes déplacées internes qui vivent dans des installations de fortune sous des tentes, en leur fournissant des articles de première nécessité, notamment des couvertures thermiques, des bâches en plastique et des vêtements d'hiver.

Au Liban, le plan vise à aider les réfugiés syriens vivant en-dessous du seuil de pauvreté, grâce à un programme d'aide hivernale de cinq mois, de novembre 2017 à mars 2018.

Pendant la même période, tous les réfugiés syriens vivant dans des camps en Jordanie recevront des allocations en espèces pour le gaz et la réparation des abris.

En Iraq, le HCR fournira une assistance hivernale à près d'un million de personnes déplacées irakiennes vivant dans les camps et en milieu urbain, en ciblant les personnes nouvellement déplacées et les rapatriés dans les gouvernorats de Ninewa, Salah al-Din et Anbar.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le HCR et la Ligue des États arabes signent un accord de coopération pour répondre aux besoins des réfugiés

En savoir plus