Mali : trois Casques bleus tués et cinq autres blessés dans une attaque dans la région de Gao

Des policiers de l’ONU en patrouille dans les rues de Gao, au Mali. Photo MINUSMA/Marco Dormino

24 septembre 2017 – Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, et le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général au Mali, Koen Davidse, ont condamné fermement dimanche une attaque à la mine ou engin explosif contre des Casques bleus du Bangladesh qui escortaient un convoi sur l'axe Anefis - Gao, dans la région de Gao.

Un premier bilan indique que l'explosion, à 7 heures dimanche matin, a entraîné la mort de trois Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), 5 autres ont été sérieusement blessés, a indiqué la MINUSMA dans un communiqué de presse.

Une force d'intervention rapide a immédiatement été déployée sur les lieux pour sécuriser le périmètre et permettre la prise en charge des victimes.

M. Guterres a transmis ses condoléances au gouvernement du Bangladesh et aux familles endeuillées. Il a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

« Le Secrétaire général rappelle que la résolution 2374 adoptée le 5 septembre 2017 prévoit l'introduction de sanctions contre les entités et individus entravant la mise en œuvre de l'Accord de paix et attaquant le personnel des Nations Unies », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général réaffirme la détermination des Nations Unies à appuyer les efforts pour rétablir une paix et une sécurité durables au Mali. Il exhorte le gouvernement et les groupes armés signataires à accélérer la mise en œuvre de l'accord de manière à isoler les groupes terroristes et autres entités déterminées à saper le processus de paix et de réconciliation », a-t-il ajouté.

“Nos pensées vont en premier lieu aux famille et aux proches. Nous les assurons de tout notre soutien dans cette douloureuse épreuve. Qu'ils sachent que la Mission mettra tous les moyens en oeuvre pour que justice soit rendue. Aux blessés, nous leur souhaitons un prompt rétablissement”, a déclaré de son côté Koen Davidse.

M. Davidse a réitéré avec force l'engagement de la MINUSMA auprès du gouvernement du Mali et des mouvements signataires dans leurs efforts de mise en oeuvre de l'Accord de paix.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Mali : l'ONU se dit préoccupée par la lenteur de la mise en oeuvre de l'accord de paix

En savoir plus