La Somalie se félicite des progrès qu'elle a réalisés

Le Premier ministre de la Somalie, Hassan Ali Khayre, lors du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies. Photo ONU/Cia Pak

22 septembre 2017 – Le Premier ministre de la Somalie, Hassan Ali Khaire, s'est félicité vendredi devant l'Assemblée générale des Nations Unies des progrès réalisés par son pays malgré les énormes défis auxquels il est confronté et a souhaité un allègement de sa dette.

« La Somalie s'éveille », a déclaré M. Khaire dans un discours lors du débat général de l'Assemblée générale. « Et nous sommes déterminés à continuer sur cette voie ».

« Nous améliorons, entre autres, le rétablissement de l'ordre public et la réalisation de nécessaires réformes politiques et socio-économiques », a-t-il continué. Il s'est notamment réjoui des progrès en matière de droits des femmes et de leur représentation dans les institutions du pays,

M. Khaire a cité plusieurs succès en matière d'égalité des sexes dans la représentation nationale, avec une proportion de femmes dans le Parlement bicaméral passée de 14% à 24% lors des élections de 2016. « Bien que nous ayons manqué notre objectif de 30% », la Somalie s'est, selon le chef du gouvernement, « nettement améliorée ».

Le cabinet de M. Khaire comporte six femmes, qui ont hérité « des portefeuilles parmi les plus importants de notre pays, comme le commerce et l'industrie, la santé, la jeunesse et les sports, les femmes et les droits de l'homme, et les questions humanitaires ».

Une proposition de loi baptisée « loi des délits sexuels » est également en préparation pour combattre l'impunité des prédateurs sexuels, a enfin indiqué le Premier ministre. « Même si nous aimons nos traditions, ce ne devrait jamais être une raison pour autoriser l'impunité », a-t-il dit.

« Mon gouvernement est déterminé à trouver les moyens d'harmoniser notre système traditionnel de règlement des disputes et notre système judiciaire, dans le respect des droits humains », a conclu M. Khaire.

Le Premier ministre a réclamé un allègement de la dette de la Somalie, ainsi qu'une pérennisation des financements de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), une mission de l'Union africaine avec l'aval de l'ONU.

L'allègement de la dette aurait pour effet de « débloquer des financements concessionnels, d'attirer des investissements étrangers et d'offrir une opportunité décisive pour nos efforts de réformes et, par conséquent, redynamiser notre économie », a-t-il déclaré. Le Premier ministre a dit travailler avec le Fonds monétaire international (FMI) en ce sens.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Somalie : l'ONU appelle à résoudre les problèmes politiques encore non réglés

En savoir plus