Iraq : la tenue d'un référendum au Kurdistan pourrait déstabiliser la lutte contre Daech, selon le Conseil de sécurité

Un combattant kurde dans la province de Kirkouk, dans le nord de l’Iraq. Le drapeau du Kurdistan flotte derrière lui. Photo: Martyn Aim/IRIN

22 septembre 2017 – Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur préoccupation concernant « l'impact potentiellement déstabilisateur » des projets du gouvernement régional du Kurdistan d'organiser unilatéralement un référendum la semaine prochaine.

Dans une déclaration de presse publiée jeudi soir, les membres du Conseil notent que le référendum planifié devrait se tenir alors que les opérations contre l'Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL/Daech) – « dans lesquelles les forces kurdes ont joué un rôle essentiel » - sont en cours.

Pour le Conseil de sécurité, la tenue de ce referendum pourrait nuire aux efforts visant à assurer le retour sûr et volontaire de plus de trois millions de réfugiés et de personnes déplacées à l'intérieur du pays.

Les membres du Conseil ont exprimé leur respect constant de la souveraineté, de l'intégrité territoriale et de l'unité de l'Iraq et ont exhorté à résoudre toutes les questions en suspens entre le gouvernement fédéral et le gouvernement régional du Kurdistan, conformément aux dispositions de la constitution iraquienne, par un dialogue structuré et un compromis soutenu par la communauté internationale.

Les membres du Conseil ont exprimé leur plein appui aux efforts de l'ONU pour faciliter le dialogue entre les parties prenantes iraquiennes.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Iraq : le Conseil de sécurité crée une équipe d'enquêteurs pour collecter les preuves des crimes commis par Daech

En savoir plus