Pour la Chine, la négociation est la seule solution aux tensions dans la péninsule coréenne

Le Ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, lors du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies. Photo ONU/Cia Pak

21 septembre 2017 – Le Ministre des affaires étrangères de la République populaire de Chine, Wang Yi, a souligné jeudi devant l'Assemblée générale des Nations Unies que la situation dans la péninsule coréenne est au centre des inquiétudes de la communauté internationale.

M. Wang a tenu a rappelé les efforts consentis dans le cadre des 'pourparlers à Six' qui réunissent la Chine, les Etats-Unis, le Japon, la Russie, la Corée du Nord et la Corée du Sud, et les accords convenus dans ce cadre.

Pour le chef de la diplomatie chinoise, la Déclaration obtenue il y a douze ans était source d'espoir. « Certains pensent aujourd'hui que les choses ont changé et que ce texte est devenu obsolète mais ce n'est pas le cas », a affirmé M. Wang, qui a exhorté Pyongyang à « ne pas poursuivre sur la voie dangereuse sur laquelle il s'est lancé » et Washington à respecter les engagements.

« L'espoir de paix demeure, ne renonçons pas, la négociation est la seule solution », a plaidé le ministre. La Chine, a-t-il affirmé, a toujours défendu inlassablement la paix et restera engagée en faveur du dialogue, de la négociation et de la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Garantir le développement, la paix et la dignité pour tous, c'est un objectif qui doit être embrassé par tous, a rappelé le ministre, qui a invité les membres permanents du Conseil de sécurité à donner l'exemple et à déployer tous les efforts pour trouver des terrains d'entente et régler pacifiquement les conflits.

De même, le ministre a appelé à lutter contre le terrorisme sans l'associer à des groupes particuliers. Là encore, la réponse est dans le dialogue et la coopération, a affirmé M. Wang, qui a appelé à utiliser davantage le Chapitre VI de la Charte. Il a cité en exemple la crise en Syrie, insistant sur la négociation et notamment le Processus d'Astana. Il faut aussi apporter au peuple palestinien une solution qui n'attend que depuis trop longtemps et qui doit être basée sur la solution politique à deux États, a rappelé le Ministre.

Dans le domaine du développement, la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 devrait être la priorité absolue des Nations Unies, a poursuivi le ministre, qui a plaidé pour un renforcement de la coopération Nord-Sud, tout en utilisant la coopération Sud-Sud et la coopération tripartite. Il a aussi invité tous les États à renforcer la coopération climatique au plan international et à mettre en œuvre l'Accord de Paris.

Le ministre a encore promu la libéralisation des échanges commerciaux au niveau mondial et estimé que la question des migrants devait être résolue par le développement des États. Il a invité les Nations Unies à améliorer leur fonctionnement et tous les États membres à respecter la Charte de l'Organisation et les fondements du droit international.

Face à une mondialisation qui ne s'arrêtera pas, nous ne devons pas laisser l'emporter la loi de la jungle, a poursuivi M. Wang, qui a par ailleurs plaidé pour la diversité culturelle, estimant que l'UNESCO et l'Alliance des civilisations avaient un rôle important à jouer. Il a enfin appelé au respect des différents systèmes. Les Nations Unies devraient être un pont en ce sens, a-t-il estimé.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Les Etats-Unis menacent de « détruire totalement la Corée du Nord » s'ils n'ont pas d'autre choix

En savoir plus