Fort de sa diversité, le Canada entend corriger les injustices faites aux peuples autochtones

Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies. Photo ONU/Cia Pak

21 septembre 2017 – Dans son intervention à l'Assemblée générale, le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, a fait sienne le thème de cette 72e session, en soulignant le travail que fait et doit poursuivre son pays dans le rétablissement des droits des peuples autochtones.

« Il est toujours possible de faire mieux quand les gens sont au cœur des décisions que nous prenons », a déclaré M. Trudeau aux Etats membres. « Les gens – comme nous le rappelle le thème de ce débat général – sont la clé qui nous permet de bâtir un avenir pacifique et prospère ».

Le Premier Ministre a rappelé que si son pays fête cette année le 150e anniversaire de son existence en tant que confédération, il a auparavant été le foyer de descendants de colons et d'immigrants depuis des centaines d'années et de peuples autochtones depuis des millénaires.

« Nous sommes un pays construit sur des cultures différentes, des religions différentes, des langues différentes qui se retrouvent ensemble. Cette diversité est devenue notre grande force », s'est-il félicité.

« Le Canada est construit sur les terres ancestrales des peuples autochtones - mais malheureusement, c'est aussi un pays qui a vu le jour sans la participation significative de ceux qui étaient là en premier », a reconnu M. Trudeau, rappelant que les peuples autochtones ont été victimes de discriminations et de politiques visant à éradiquer leurs langues et leurs cultures.

« Au fond, nous avons rejeté l'idée même que des générations entières d'autochtones puissent se définir et vivre dans la dignité et la fierté qui leur est dû », a déploré le chef du gouvernement canadien. « Et nous avons privé le Canada des contributions significatives que ces générations auraient offertes pour faire avancer ensemble notre grand pays ».

Pour M. Trudeau, réparer les injustices faites aux peuples autochtones au Canada et dans le monde passent par des investissements sans faille dans les Objectifs de développement durable (ODD).

« Pour beaucoup d'autochtones au Canada, ces investissements permettront entre autres de préparer le terrain en vue d'atteindre l'objectif de développement durable 8 : travail décent et croissance économique », a-t-il précisé.

Ottawa a également réaffirmé devant les Etats membres son engagement envers l'Accord de Paris sur le climat. « Il n'y a pas de pays sur cette planète qui puisse s'éloigner de la réalité du changement climatique », a-t-il dit. « Et pour notre part, le Canada continuera à se battre pour un projet mondial qui a une chance réaliste de le contrer ».

Le Premier Ministre canadien a souligné qu'à travers les ODD et l'Accord de Paris, son pays et le monde ont la possibilité de construire des économies propres, en croissance et tournées vers l'avenir. « Nous ne laisserons pas passer cette opportunité », a-t-il souligné.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU célèbre le 10e anniversaire de l'adoption historique de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones

En savoir plus