La Corée du Sud invite la Corée du Nord à choisir le « chemin menant à la paix »

Le Président de la République de Corée, Moon Jae-in, lors du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies. Photo ONU/Cia Pak

21 septembre 2017 – A l'occasion de sa première intervention à l'Assemblée générale des Nations Unies, le Président de la République de Corée, Moon Jae-in, a invité la République populaire démocratique de Corée (RPDC) à abandonner « ses politiques hostiles » à l'égard des autres Etats et à renoncer à son programme d'armes nucléaires « de manière vérifiable et irréversible ».

« J'espère que la Corée du Nord sera capable de choisir d'elle-même un chemin menant à la paix », a déclaré M. Moon, élu à la présidence de la Corée du Sud en mai dernier.

Pour le Président sud-coréen, la RPDC doit « immédiatement cesser ses choix imprudents qui pourraient conduire à son propre isolement et à sa chute et choisir le chemin du dialogue ».

« Malgré les demandes et avertissements concertés de la communauté internationale, et à notre grande déception et indignation, la Corée du Nord a récemment réalisé son sixième essai nucléaire et d'autres provocations de (tirs de) missiles », a déploré M. Moon.

Suite au dernier essai nucléaire nord-coréen, Séoul a déployé des efforts accrus pour convaincre les pays de la région et au-delà de la nécessité de sanctions et de pressions plus fortes envers Pyongyang, « pour faire en sorte que la Corée du Nord arrête ses provocations et choisisse la voie du dialogue », a expliqué le chef d'Etat sud-coréen.

« Malgré la violation flagrante par la Corée du Nord de ses obligations et engagements en vertu de la Charte des Nations Unies, le gouvernement coréen et la communauté internationale font tous les efforts possibles avec une grande détermination pour résoudre pacifiquement le problème nucléaire nord-coréen », a souligné M. Moon.

Le nouveau président sud-coréen a tenu à souligné que Séoul ne souhaite pas l'effondrement de la RPDC. « Nous ne recherchons pas l'unification par l'absorption ou par des moyens artificiels », a précisé M. Moon. « Si la Corée du Nord prend une décision, même maintenant, de se placer du bon côté de l'histoire, nous sommes prêts à (l') aider avec la communauté internationale », a-t-il dit.

Pour le chef d'Etat sud-coréen, les efforts de la communauté internationale devraient être davantage renforcés.

« Il faut réagir avec force et sévérité jusqu'à ce que la Corée du Nord abandonne son programme nucléaire de sa propre initiative », a dit M. Moon. « Toutes les nations doivent mettre en œuvre les sanctions des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et demander de nouvelles mesures en cas de de nouvelles provocations par (la Corée du) Nord ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Japon veut augmenter la pression sur la Corée du Nord pour qu'elle abandonne son programme nucléaire

En savoir plus