Corée du Nord : le chef de l'ONU condamne un nouveau tir de missile balistique

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres s’adressant aux journalistes lors d’un point de presse. Photo: ONU / Evan Schneider

15 septembre 2017 – Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a condamné vendredi le nouveau tir de missile balistique par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) le 15 septembre.

« Cette violation manifeste des résolutions du Conseil de sécurité intervient quelques jours seulement après que la RPDC a effectué son sixième essai nucléaire », a dit le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général appelle les dirigeants de la RPDC à cesser de procéder à de nouveaux essais, à se conformer aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et à permettre d'explorer la reprise d'un dialogue sincère sur la dénucléarisation », a-t-il ajouté.

« Le Secrétaire général discutera de la situation dans la péninsule coréenne avec toutes les parties concernées en marge de la semaine de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations Unies la semaine prochaine », a encore dit le porte-parole.

Le Conseil de sécurité de l'ONU devait tenir des consultations à huis-clos vendredi après-midi pour discuter de la question nord-coréenne.

Le nouveau tir de missile balistique par la Corée du Nord intervient quelques jours après l'adoption par le Conseil de sécurité d'une résolution décidant de nouvelles sanctions contre ce pays.

Selon la presse, le missile balistique tiré vendredi a survolé le Japon et est allé s'abîmer dans l'océan Pacifique à environ 2.000 kilomètres à l'est du cap Erimo, dans le sud de l'île japonaise d'Hokkaido.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Corée du Nord : António Guterres rappelle l'importance de l'unité du Conseil de sécurité

En savoir plus