Nigéria : le chef de l'humanitaire de l'ONU salue les progrès dans l'assistance apportée dans le nord-est

Le coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, Mark Lowcock, discute avec des femmes déplacées au camp de Wege à Pulka, au nord-est du Nigéria. Septembre 2017. Photo: OCHA / Ivo Brandau

13 septembre 2017 – À l'issue d'une mission de deux jours au Nigéria, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, Mark Lowcock, a salué les progrès importants accomplis par le gouvernement nigérian et les organisations humanitaires dans la fourniture de l'assistance à des millions de personnes dans le nord-est du Nigéria.

« La coordination et le leadership du gouvernement en matière d'assistance humanitaire sont à saluer », a déclaré M. Lowcock, cité dans un communiqué de presse du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). « Le système international a sauvé des millions de vies. Nous fournissons tous les mois à 2 millions de personnes une aide alimentaire et nous avons fourni à des centaines de milliers d'enfants un soutien nutritionnel vital ».

Mais la situation humanitaire reste précaire. « Nous avons évité la famine, mais des millions de personnes sont toujours en danger si l'aide internationale n'est plus disponible », a-t-il ajouté.

Le chef de l'humanitaire de l'ONU a également plaidé pour la sécurité des civils dans le nord-est du Nigéria, où la violence a entraîné des déplacements forcés et des violations systématiques du droit international humanitaire et des droits de l'homme.

« Depuis le début du conflit, plus de 20.000 personnes ont été tuées et des milliers de femmes et d'enfants ont été enlevés », a noté M. Lowcock, alors qu'il visitait Gwoza, une ville que Boko Haram avait déclarée capitale de son territoire en 2015 avant que les forces gouvernementales ne la reprennent la même année. La population de la ville a triplé avec l'afflux de 69.000 personnes déplacées.

M. Lowcock a promis que la semaine prochaine à New York, il allait exhorter les dirigeants mondiaux réunis au siège de l'ONU à maintenir leur soutien politique et financier pour répondre à la crise dans le bassin du Lac Tchad et à travailler avec les autorités nigérianes pour ramener le calme dans le nord-est.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Niger : le nouveau chef de l'humanitaire de l'ONU appelle à une aide soutenue pour les plus vulnérables

En savoir plus