Tempête Harvey aux États-Unis : l'ONU solidaire des victimes et des secouristes au Texas

Des soldats de la Garde nationale du Texas aident les habitants touchés par les inondations causées par l’ouragan Harvey à Houston (27 août 2017). Photo: Ministère de la Défense des Etats-Unis

29 août 2017 – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, suit avec grande inquiétude les inondations et les dommages importants causés par l'ouragan Harvey dans l'État du Texas, au sud des Etats-Unis.

La tempête tropicale a frappé le Texas sur une superficie égale à celle de l'Espagne dans. Elle devrait empirer dans les prochaines heures au fur et à mesure que les pluies continuent.

« Le Secrétaire général est attristé par la perte de vies et exprime ses condoléances au gouvernement et au peuple des États-Unis d'Amérique. Il souhaite aux personnes blessées un rétablissement rapide », a déclaré mardi dans un communiqué son porte-parole, Stéphane Dujarric.

Actuellement en déplacement au Moyen-Orient, M. Guterres, a fait part sur Twitter de son choc face aux images de dévastations créés par la tempête Harvey. Le chef de l'ONU a tenu à saluer les efforts des premiers intervenants et des équipes nationales de secours.

Pour l'Organisation météorologique mondiale (OMM), la tempête présente un « scénario de cauchemar » et entraine des inondations catastrophiques et mortelles. Lors d'un point de presse à Genève, une porte-parole de l'OMM, Clare Nullis, a indiqué mardi que les cours d'eau montaient et que la catastrophe était « loin d'être terminée ».

« Harvey a causé tant de précipitations que le Service météorologique national des Etats Unis (National Weather Service) a dû mettre à jour les tableaux de couleurs sur ses graphiques afin de le cartographier efficacement », a déclaré Mme Nullis, précisant qu'une nouvelle catégorie de couleurs a été introduite pour les précipitations totales supérieures à 76 centimètres.

« Bien que la tempête ne soit plus classée comme un ouragan, elle se déplace lentement et engendre de fortes précipitations », a déclaré Mme Nullis. « La priorité pour l'instant est de sauver la vie des gens et de les mettre hors de danger ».

Selon, le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR), la destruction causée par Harvey se mesure déjà en millions de dollars.

« L'ouragan Harvey a montré comment même les pays à haut revenu sont exposés, lorsqu'ils construisent à grande échelle le long des côtes exposées aux tempêtes tropicales », a déclaré mardi le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la réduction des risques de catastrophes, Robert Glasser, qui a transmis ses condoléances aux proches des victimes.

« Il ne fait aucun doute que, parallèlement aux faiblesses de la gouvernance des risques, le changement climatique intensifie le cocktail de risques créé par l'homme à un degré sans précédent », a souligné M. Glasser.

Le Représentant spécial a également noté l'impact des déplacements causés par les inondations - « le risque naturel le plus courant » - et souligné l'importance de construire en dehors des plaines inondables.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Inondations et glissement de terrain en Asie du Sud : l'ONU mobilisée pour venir en aide à 41 millions de personnes

En savoir plus