Angola : le HCR démarre le transfert des réfugiés congolais vers des sites plus viables

Des femmes et des enfants congolais arrivent en mai 2017 à un point frontalier à Chissanda, en Angola, après avoir fui les violences dans la province du Kasaï, en République démocratique du Congo (archives). Photo HCR/Pumla Rulashe

15 août 2017 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires ont commencé le transfèrement de plus de 33.000 réfugiés congolais depuis les camps du nord de l'Angola vers un nouveau site récemment établi à Lóvua, située à environ 100 km de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC).

Ce transfèrement est d'autant plus urgent que les camps situés à la frontière ont pratiquement déjà atteint leur capacité d'accueil maximale. Depuis une semaine, près de 1.500 réfugiés ont été transférés par transports organisés du centre de réception de Mussunge vers le nouveau site de Lóvua.

Depuis avril dernier, les réfugiés congolais reçoivent une aide humanitaire dans les centres d'accueil temporaires de Cacanda et Mussunge ainsi que dans les communautés situées autour de Dundo, la capitale de la province de Lunda Norte.

Le gouvernement angolais a alloué environ 33 km carré de terres pour créer le site de Lóvua en vue d'améliorer les conditions de vie des réfugiés. La distance qui sépare Lóvua de la frontière permettra de maintenir le caractère humanitaire et civil du nouveau site d'accueil. Sur place, tous les réfugiés bénéficieront d'une parcelle pour construire des abris et cultiver la terre afin de compléter leurs rations alimentaires et ainsi réduire leur dépendance à l'aide humanitaire

Depuis mars dernier, des milliers de Congolais ont fui les violences et les tensions ethniques dans la région du Kasaï, en RDC, pour se rendre au nord de l'Angola. Alors que la situation sécuritaire dans la région du Kasaï reste instable, les autorités angolaises, le HCR et ses partenaires sont prêts à fournir protection et assistance à 50.000 réfugiés congolais d'ici fin 2017 à Lóvua.

En juin, le HCR et d'autres organisations humanitaires avaient lancé un appel de fonds d'un montant de 65,5 millions de dollars afin que l'Angola puisse offrir une protection et une assistance vitales aux réfugiés congolais en provenance du Kasaï. Jusqu'à présent, seuls 32% des fonds nécessaires ont été reçus.

Des financements supplémentaires sont nécessaires d'urgence afin de continuer à développer des infrastructures et des services pour les réfugiés réinstallés à Lóvua.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le HCR et ses partenaires ont besoin de 65 millions dollars pour aider les réfugiés congolais en Angola

En savoir plus