En Libye, plus d'un demi-million d'enfants ont besoin d'aide humanitaire, selon l'UNICEF

Une vue de la vieille ville de Benghazi, en Libye. Photo : MANUL/Iason Athanasiadis

10 août 2017 – Six ans après le début de la crise en Libye, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a souligné jeudi que plus de 550.000 enfants ont besoin d'aide en raison de l'instabilité politique, des conflits en cours, des déplacements et de l'effondrement économique qui touchent le pays.

« Des violences intenses dans certaines parties du pays ont obligé les familles à fuir leurs foyers. Plus de 80.000 enfants sont déplacés à l'intérieur du pays et les enfants migrants en Libye sont particulièrement vulnérables aux abus et à l'exploitation, y compris dans les centres de détention », a déploré le Directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Geert Cappelaere, dans une déclaration à la presse publiée après son premier déplacement en Libye.

Depuis 2011, l'UNICEF a accru son aide en Libye pour répondre aux besoins des enfants sur le terrain. Plus de 1,3 million d'enfants ont ainsi été vaccinés contre la polio l'année dernière. Avec ses partenaires, dont des institutions nationales libyennes, l'agence a pu assurer une couverture vaccinale quasi universelle même lorsque la violence était à son apogée.

En Libye, l'UNICEF s'est associé avec 28 municipalités pour soutenir les droits fondamentaux des enfants dans le cadre d'une campagne de sensibilisation intitulée « Ensemble pour les enfants ».

AUDIO: Tamara Kummer, porte-parole du Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Crédit: UNICEF/UN052682/Romenzi.

« Dans un espace accueillant pour les enfants où ces derniers jouent, apprennent et reçoivent un soutien psychosocial, les garçons et les filles ont exprimé leurs rêves de vivre en paix et en prospérité », a constaté M. Cappelaere. « Nous devons aider tous les enfants en Libye - en particulier les plus vulnérables – pour qu'ils puissent réaliser tout leur potentiel ».

Lors de discussions avec les autorités de Tripoli et de Benghazi, l'UNICEF a réaffirmé son engagement à fournir tout le soutien possible pour atteindre les enfants dans le besoin partout où ils se trouvent dans le pays.

En octobre prochain, le fonds onusien prévoit d'avoir son personnel international opérer à plein temps en Libye. L'UNICEF renforcera son assistance pour atteindre 1,5 million de filles et garçons et appuiera le renforcement des institutions nationales et de la société civile.

« L'UNICEF réaffirme que le bien-être des filles et des garçons en Libye devrait être une priorité pour les autorités, la société civile et la communauté internationale », a dit M. Cappelaere. « Dans l'intérêt des enfants, l'UNICEF appelle à une solution politique immédiate à la crise et à la fin de la violence ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Libye : le Conseil de sécurité se félicite de la rencontre à Paris entre deux protagonistes de la crise

En savoir plus