L'ONU prévoit une croissance économique faible mais positive en Amérique latine et dans les Caraïbes en 2017

La Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), Alicia Bárcena, présente le Rapport économique sur l’Amérique latine et des Caraïbes 2017. Photo: Carlos Vera / CEPALC

4 août 2017 – Les pays d'Amérique latine et des Caraïbes verront leur croissance économique augmenter de 1,1% en moyenne en 2017 après deux années consécutives de contraction, grâce à un contexte international meilleur, selon un nouveau rapport de la Commission économique des Nations Unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC).

Dans ce rapport intitulé « Étude économique de l'Amérique latine et des Caraïbes 2017 », l'organisation régionale des Nations Unies souligne l'importance des politiques macroéconomiques pour dynamiser la croissance à long terme et mettre en oeuvre les changements structurels nécessaires dans les économies de la région.

« Pour relancer la croissance à moyen et à long terme, des politiques anticycliques sont nécessaires », a déclaré Alicia Bárcena, Secrétaire exécutive de la CEPALC lors d'une conférence de presse. « Cela signifie se tourner vers des politiques budgétaires anticycliques qui défendent et favorisent les investissements publics et privés. Cela implique de réviser les règles fiscales afin qu'elles continuent de servir d'instruments en faveur de la stabilité mais aussi en faveur de l'investissement ».

Selon le rapport, les taux de croissance varient selon les pays. On s'attend à ce que le produit intérieur brut (PIB) de l'Amérique du Sud augmente de 0,6% cette année, alors que les économies d'Amérique centrale et du Mexique vont progresser de 2,5% en moyenne, grâce à une augmentation du revenu des envois de fonds et des prévisions de croissance accrue pour les États-Unis, qui sont leur principal partenaire commercial.

Pendant ce temps, pour les économies des Caraïbes anglophones et néerlandophones, on prévoit une croissance de 1,2%, suite à une contraction de -0,8% en 2016.

Contrairement à l'année dernière, le rapport prévoit que tous les pays de la région connaîtront des taux de croissance positifs en 2017, à l'exception du Venezuela, dont le PIB est en baisse -7,2%, et de deux pays des Caraïbes (Saint Lucie et Suriname, dont le PIB devrait baisser de -0,2%).

Selon la CEPALC, certains des facteurs qui affecteront positivement la performance économique de la région cette année comprennent la reprise modérée de l'économie mondiale, qui se terminera en 2017 avec une croissance de 2,7%, trois dixièmes de pourcentage de plus qu'en 2016; un léger rebond du volume du commerce international (2,4%); et l'augmentation des prix des produits de base, qui devrait augmenter de 12% en moyenne par rapport à l'année dernière. Parallèlement, du point de vue des dépenses, on observe une légère amélioration de l'investissement et un dynamisme plus important de la consommation privée.


News Tracker: autres dépêches sur la question

La sous-alimentation et l'obésité coûtent des milliards de dollars aux pays d'Amérique latine, selon l'ONU

En savoir plus