En Iraq, la téléphonie mobile facilite les transferts d'argent vers les familles rurales affectées par le conflit

Les agriculteurs locaux d’Erbil et des zones rurales de l’Iraq pourront reprendre les activités agricoles avec des installations d’irrigation et d’autres infrastructures réhabilitées . Photo: FAO / Cengiz Yar

2 août 2017 – De nombreuses familles vulnérables iraquiennes peuvent maintenant bénéficier de moyens plus sûrs et sécurisés pour recevoir de l'argent grâce au transfert d'argent par téléphone mobile, une technique qui vient d'être adoptée pour la première fois par la FAO dans le cadre d'un programme 'argent contre travail' pour réhabiliter les infrastructures et les terres agricoles.

Le programme, financé par le gouvernement belge, viendra en aide à 12.000 personnes affectées par le conflit dans 30 villages dans les gouvernorats de Kirkouk, Anbar, Salah al-Din et de Ninive. Les agriculteurs locaux en bénéficieront également, ce qui leur permettra de relancer ou encore de développer leurs activités agricoles grâce aux infrastructures remises en état. Par ailleurs, le programme contribuera à la création de moyens d'existence agricoles pour les déplacés qui ont choisi de rentrer chez eux.

Parmi les participants, qui sont issus de ménages sans autre source de revenus, on compte les femmes qui sont souvent l'unique soutien de famille ainsi que des personnes atteintes d'un handicap. Les ouvriers et leurs familles sont des personnes qui sont soit restées dans leur village pendant le conflit, soit sont retournées chez elles après avoir été déplacées par des conflits.

« Le recours à la téléphonie mobile permettra de faciliter les transferts monétaires des participants, qui font partie des populations les plus vulnérables du pays », a déclaré le Représentant de la FAO en Iraq, Fadel El-Zubi. « Créer des possibilités de revenus est essentiel dans les zones rurales affectées par le conflit où la concurrence pour l'emploi est élevée, où les jobs se font rares et où les gens peinent à aider leurs familles », a-t-il ajouté.

Un partenariat international

Afin de faciliter les paiements, la FAO s'est associée avec l'opérateur mobile de services de données Zain, déjà implanté dans huit pays à travers le Moyen Orient et l'Afrique. Les noms des participants et leurs numéros d'identités sont préenregistrés avec la compagnie et ils reçoivent une carte SIM gratuite. Après avoir effectué un certain nombre de jours de travail, un message de notification leur est envoyé avec un code de sécurité personnalisé. Ils peuvent ensuite prélever leur salaire à partir de n'importe quelle agence de transfert monétaire, à condition que leur code et numéro d'identité correspondent à ceux enregistrés.

« En plus de fournir des revenus cruciaux aux participants, le programme a pour mission d'améliorer la production agricole dans les communautés environnantes, à travers diverses activités telles que la réparation des canaux d'irrigation nécessaires pour la culture agricole et la préparation des terres pour les plantations », a déclaré M. El-Zubi. « En retour, cela encouragera les membres de la communauté actuellement déplacés par le conflit à retourner chez eux et contribuera à réduire leur dépendance à l'aide alimentaire ».

Près de 12 millions d'Iraquiens résident dans les zones rurales et dépendent de l'agriculture pour leurs moyens d'existence. Plusieurs années de conflit ont détruit et endommagé les récoltes, les équipements, les infrastructures, le bétail, les semences, les cultures et les réserves de nourriture, laissant derrière eux 3,2 millions d'Iraquiens en situation d'insécurité alimentaire. A la date du 15 juillet 2017, plus de 3,3 millions de personnes étaient toujours déplacées en Iraq tandis que 2 millions avaient choisi de retourner chez elles.

Mobiliser davantage d'aide afin d'intensifier les efforts

Alors que le gouvernement iraquien regagne le contrôle de plus en plus de zones, il est essentiel de redoubler d'efforts afin de relancer la production agricole et de restaurer les moyens d'existence.

La FAO cherche de manière urgente un financement de 74,5 millions de dollars afin de venir en aide à 1,39 million de personnes en 2017 et ce, en réparant les infrastructures agricoles qui ont été endommagées, en aidant les agriculteurs à vacciner et à nourrir leur bétail et en développant les programmes de travail contre rémunération ainsi que d'autres opportunités génératrices de revenus.

Le travail de la FAO, en coordination avec le gouvernement iraquien, vient en aide aux familles qui ont décidé de retourner dans les zones libérées, aux familles de déplacés internes, aux communautés hôtes et aux réfugiés originaires de Syrie.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Iraq : l'envoyé de l'ONU avertit que de multiples défis restent à relever après la libération de Mossoul

En savoir plus