Objectifs de développement durable : l’ONU juge nécessaire d'accélérer le rythme des progrès

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) visent à éradiquer la pauvreté et façonner un avenir durable pour la planète.

17 juillet 2017 – L'éradication de la pauvreté, la lutte contre le changement climatique et la création de sociétés pacifiques et inclusives pour tous d'ici 2030 ne seront possible qu'avec une mise en œuvre plus rapide des Objectifs de développement durable (ODD), prévient un rapport de l'ONU présenté lundi par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

Utilisant les données disponibles les plus récentes, le dernier 'Rapport annuel sur les Objectifs de développement durable' donne un aperçu des efforts de mise en œuvre dans le monde à ce jour, met en évidence les domaines de progrès et ceux où davantage d'actions sont nécessaires pour faire en sorte que personne ne soit laissé pour compte.

Bien que des avancées aient été réalisées au cours de la dernière décennie dans tous les domaines du développement, le rapport constate que le rythme des progrès a été insuffisant et que ces derniers ont été inégaux pour répondre pleinement à la mise en œuvre des ODD.

« La mise en œuvre a débuté, mais le temps presse », a déclaré M. Guterres dans un communiqué. « Ce rapport montre que le taux de progrès dans de nombreux domaines est beaucoup plus lent que nécessaire pour atteindre les objectifs d'ici 2030 ».

Malgré les avancées, une accélération est nécessaire

Alors que près d'un milliard de personnes ont échappé à l'extrême pauvreté depuis 1999, environ 767 millions sont restés démunis en 2013, dont la plupart vivent dans des situations fragiles.

Malgré des avancées majeures, un nombre alarmant d'enfants de moins de 5 ans est toujours affecté par la malnutrition. En 2016, environ 155 millions d'enfants de moins de 5 ans étaient rachitiques.

Entre 2000 et 2015, le taux mondial de mortalité maternelle a diminué de 37% et le taux de mortalité des moins de 5 ans a diminué de 44%. Cependant, 303.000 femmes sont mortes pendant leur grossesse ou leur accouchement et 5,9 millions d'enfants de moins de 5 ans sont décédés dans le monde en 2015. Dans le domaine de l'énergie durable, l'accès aux combustibles propres et aux technologies de cuisson atteignait 57% en 2014, contre 50% en 2000, plus de 3 milliards de personnes, n'avaient pas accès à des combustibles et technologies propres, ce qui a conduit à environ 4,3 millions de décès en 2012.

Entre 2015 et 2016, l'aide publique au développement (APD) a augmenté de 8,9% en termes réels pour atteindre 142,6 milliards de dollars, atteignant un nouveau sommet. Mais l'aide bilatérale aux pays les moins avancés a diminué de 3,9% en termes réels.

Des progrès inégaux

Les avantages du développement ne sont pas partagés de manière égale. En moyenne, les femmes ont pratiqué presque le triple du temps du travail domestique non rémunéré par rapport aux hommes, selon les données de 2010-2016.

Les pertes économiques liées aux risques naturels atteignent actuellement une moyenne située entre 250 milliards à 300 milliards de dollars par an, avec un impact disproportionné sur les pays petits et vulnérables.

Bien que le taux global de chômage soit passé de 6,1% en 2010 à 5,7% en 2016, les jeunes étaient presque trois fois plus susceptibles que les adultes d'être sans emploi.

En 2015, 85% de la population urbaine utilisait des services d'eau potable gérés en toute sécurité, contre seulement 55% de la population rurale.

« L'autonomisation des groupes vulnérables est essentielle pour mettre fin à la pauvreté et promouvoir la prospérité pour tous, partout dans le monde », a déclaré le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires économiques et sociales de l'ONU (DESA), Wu Hongbo.

Le suivi efficace des progrès réalisés dans les ODD nécessite des données accessibles, fiables, opportunes et désagrégées à tous les niveaux, ce qui représente un défi majeur pour les systèmes statistiques nationaux et internationaux.

Bien que la disponibilité et la qualité des données se soient progressivement améliorées au fil des années, la capacité statistique doit encore être renforcée dans le monde entier.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Plus de 2 milliards de personnes n'ont pas d'eau potable à domicile, selon l'OMS et l'UNICEF

En savoir plus