Vol MH17 : l'ONU demande que les responsables rendent des comptes trois ans après la tragédie

Les membres de la Mission spéciale d’observation en Ukraine de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) examinent le site du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines en juillet 2014. Photo: OSCE / Evgeniy Maloletka

17 juillet 2017 – A l'occasion du troisième anniversaire de la tragédie du vol MH17 de la compagnie aérienne Malaysia Airlines, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a déclaré que ses pensées étaient avec les familles des victimes et a demandé que les responsables rendent des comptes.

Le vol MH17, qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur, a été abattu le 17 juillet 2014 dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, où un conflit armé était en cours mais sans que le survol soit interdit aux avions civils. Aucun survivant n'a été retrouvé. L'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes s'accusent mutuellement d'avoir abattu l'appareil.

« Le Secrétaire général prend note des développements récents liés aux efforts d'enquête et appelle tous les États à coopérer pleinement avec les efforts visant à établir la responsabilité conformément à la résolution 2166 (2014) du Conseil de sécurité des Nations Unies », a dit le porte-parole adjoint du Secrétaire général, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse publiée lundi.

Selon la presse, le 28 septembre 2016, le parquet néerlandais a présenté les conclusions préliminaires de son enquête, affirmant que le missile, qui a abattu l'avion, a été tiré depuis la partie du territoire ukrainien contrôlée par les séparatistes, et que le missile comme la plate-forme de tir ont été amenés là depuis la Russie.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ukraine : la Russie met son veto à la création d'un tribunal international dans l'affaire du vol MH17

En savoir plus