Accord nucléaire avec l'Iran : l'ONU se félicite de la poursuite de sa mise en oeuvre deux ans après sa signature

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres (archives). Photo TASS/ONU DPI

15 juillet 2017 – Deux ans après la conclusion de l'accord sur le programme nucléaire de l'Iran, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, s'est félicité vendredi de la poursuite de la mise en oeuvre de cet “accord historique”.

“Il y a deux ans, l'E3/UE + 3 et la République islamique d'Iran ont conclu un accord historique, le Plan d'action commun et global (JCPOA), approuvé par le Conseil de sécurité dans sa résolution 2231 (2015)”, a souligné M. Guterres dans une déclaration à la presse.

L'accord a été signé le 14 juillet 2015 à Vienne par l'Iran, cinq autres pays (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) et l'Union européenne. Cet accord prévoit la levée progressives des sanctions qui pèsent sur l'Iran. En contrepartie, Iran s'engage à une réduction du nombre de ses centrifugeuses, à limiter ainsi sa production de plutonium et l'enrichissement d'uranium et d'accepter le renforcement des inspections internationales.

Selon M. Guterres, l'accord est une réalisation majeure dans le domaine de la non-prolifération nucléaire et fait espérer que “les problèmes les plus complexes dans ce domaine peuvent être abordés par le dialogue, la compréhension et la coopération”.

“Je suis convaincu que le JCPOA est le meilleur moyen d'assurer la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien et de réaliser la grande aspiration du peuple iranien”, a ajouté le Secrétaire général. “Deux ans plus tard, je suis encouragé par la poursuite de la mise en œuvre du Plan”.

Le chef de l'ONU a félicité la République islamique d'Iran pour la mise en œuvre de ses engagements liés au nucléaire, comme le vérifie l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Il s'est aussi félicité du réengagement récent des participants du JCPOA, à Vienne, le 25 avril, à la mise en œuvre complète et effective du Plan. “La poursuite de leur engagement est essentiel pour la viabilité à long terme et le succès de l'accord”, a-t-il dit. Il leur a demandé de continuer à travailler ensemble de bonne foi et de manière réciproque pour s'assurer que tous les participants bénéficient de ce plan.

“Je demande également à tous les États Membres d'appuyer la poursuite de la mise en oeuvre de cet accord historique. Je continuerai à appuyer la mise en œuvre du JCPOA, conformément à la résolution 2231 (2015) et aux autres décisions pertinentes du Conseil de sécurité. Il est dans l'intérêt de la communauté internationale que ce succès de la diplomatie multilatérale survive les transitions et les défis de mise en œuvre cimentant ainsi notre engagement collectif en matière de diplomatie et de dialogue”, a-t-il conclu.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU salue un accord historique sur la question du nucléaire iranien

En savoir plus