Erythrée : malgré des progrès, l'ONU appelle à poursuivre l'aide pour combattre la faim

John Ging, Directeur de la division des opérations du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Photo ONU

13 juillet 2017 – La situation humanitaire en Érythrée est « sur une trajectoire positive », mais les donateurs internationaux doivent porter une attention continue à la malnutrition et l'insécurité alimentaire qui frappent le pays, a déclaré jeudi un responsable du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

De retour d'une mission de trois jours en Erythrée, le Directeur de la division des opérations d'OCHA, John Ging, a souligné que l'alimentation et la sécurité constituent toujours les principales préoccupations de ce pays d'Afrique de l'Est relativement isolé.

« 80% de la population dépend de l'agriculture de subsistance. Le pays est vulnérable aux conditions climatiques difficiles, surtout avec ce que nous avons vu avec El Nino », a déclaré le responsable d'OCHA lors d'une conférence de presse à New York.

M. Ging a indiqué que la moitié des enfants érythréens âgés de moins de cinq ans souffraient de retard de croissance et 39% étaient en sous poids. « Nous devons travailler très activement dans ce domaine afin de nous assurer que nous traitons ceux qui souffrent », a déclaré M. Ging, précisant qu'un vaste programme d'aide aux enfants dans le pays était dirigé par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

La réduction de la mortalité infantile, un meilleur accès à l'eau potable et une amélioration des systèmes d'assainissement sont les autres préoccupations majeures auxquelles est confrontée la population du pays.

L'Érythrée, qui a une population d'environ 3,5 millions d'habitants, se trouve classée au 179e rang (sur un total de 188 pays) de l'Indice de développement humain des Nations Unies, qui mesure des indicateurs tels que l'espérance de vie et l'éducation.

L'ONU appuie les centres d'alimentation nutritionnelle et les cliniques de santé en Erythrée et l'a aidé à réaliser « beaucoup de progrès » concernant les objectifs universels de développement.

« Je ne veux pas exagérer les progrès », a déclaré M. Ging. « C'est significatif parce que c'est sur une trajectoire positive, mais nous avons beaucoup de chemin à parcourir ».

Le responsable d'OCHA a rappelé le « modeste » appel de fonds humanitaire de 328 millions de dollars lancé pour appuyer les programmes d'aide pour les cinq prochaines années. Le programme précédent a été financé à 83%.

« L'élan est là, mais il y a un long chemin à parcourir. Nous devons donc attirer l'attention (sur l'Erythrée) afin de continuer sur cette trajectoire », a-t-il dit.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Un rapport de l'ONU accuse l'Erythrée de graves atteintes aux droits de l'homme

En savoir plus