Réfugiés et migrants en Méditerranée : le HCR appelle à davantage de solidarité envers l'Italie

Des réfugiés et migrants attendent de débarquer dans le port de Pozzalo, en Italie, après avoir été secourus quelques jours plus tôt. (archives) Photo HCR/F. Malavolta

2 juillet 2017 – Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a appelé la communauté internationale a faire preuve de plus de solidarité envers l'Italie dans l'accueil des réfugiés et des migrants arrivés au large de ses côtes, soulignant que le sauvetage des vies doit rester une priorité absolue.

« Ce qui se passe devant nos yeux en Italie, est une tragédie », a dit M. Grandi dans une déclaration à la presse publiée samedi, précisant qu'au cours du dernier week-end, 12.600 migrants et réfugiés sont arrivés sur les rives italiennes. « Nous sommes seulement au début de l'été, et sans action collective rapide, nous ne pouvons nous attendre qu'à davantage de tragédies en mer ».

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), environ 2.030 autres personnes ont perdu leur vie en tentant de traverser la mer Méditerranée depuis le début de l'année. Face à ce drame, le chef du HCR juge essentiel d'appuyer les opérations de recherche et de sauvetage de toutes les personnes en mer effectuées par les ONG, les gardes côtes italiens et les autorités gouvernementales.

« Cela ne peut pas être seulement un problème italien »

Saluant le rôle de l'Italie qui accueille les personnes secourues et offre l'asile à ceux qui ont besoin de protection, le chef du HCR estime que ces efforts doivent être poursuivis et renforcés. « Mais cela ne peut pas être seulement un problème italien », a souligné M. Grandi.

« Il s'agit avant tout d'une préoccupation d'ordre international, nécessitant une approche régionale intégrée et globale », a-t-il ajouté, soulignant que « l'Europe en particulier » doit être pleinement impliquée notamment à travers un système de distribution urgent, un engagement externe accru et des voies légales d'admission supplémentaires.

Pour M. Grandi, la réponse à la crise immédiate en Méditerranée doit être accompagnée d'efforts plus larges de la part de tous les intéressés, afin de répondre aux causes profondes des pressions migratoires, de créer une meilleure protection pour les personnes en transit et de s'attaquer à la contrebande et au trafic.

83.650 personnes ont atteint l'Italie par voie maritime depuis le début de l'année

Selon le HCR, 83.650 personnes ont atteint l'Italie par voie maritime depuis le début de l'année, ce qui représente une augmentation de près de 20% par rapport à la même période l'an dernier. Près de 200.000 places d'hébergement sont disponibles pour les réfugiés et les migrants à travers le pays, mais elles sont presque saturées.

Parmi les réfugiés et migrants qui arrivent en Italie, beaucoup ont besoin de soins et d'aide spéciaux. Le HCR note un taux alarmant d'enfants non accompagnés ou victimes de violence sexuelle et sexiste. Beaucoup ont souffert d'événements extrêmement traumatiques, tels que l'extorsion, l'enlèvement, la violence sexuelle et des abus dans leurs pays d'origine ainsi que dans ceux qu'ils ont traversé dans leur route vers l'Europe.

Le nombre d'enfants non accompagnés et séparés a progressé de 109% entre 2015 et 2016, pour atteindre 25.846 à la fin de l'année.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Migrations : à Berlin, l'ONU appelle à prendre en compte les droits, besoins et capacités des migrants

En savoir plus