Au Conseil de sécurité, l'Union européenne souligne son partenariat indispensable avec l'ONU

La Haut Représentante de l’Union européenne, Federica Mogherini, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Photo ONU/Manuel Elias

9 mai 2017 – Célébrant la Journée de l'Europe et le soixantième anniversaire du Traité de Rome, la Haut Représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l'Union européenne, Federica Mogherini, a réaffirmé mardi devant le Conseil de sécurité l'engagement de l'UE en faveur du multilatéralisme.

Lors d'une réunion consacrée à « la coopération entre l'ONU et les organisations régionales et sous-régionales aux fins du maintien de la paix et de la sécurité internationales », Mme Mogherini a rappelé qu'aucune puissance mondiale n'était assez forte pour mettre seule un terme aux crises de notre temps. Pour elle, la vision européenne est la vision de l'ONU.

Ces derniers mois, certains ont pensé que cet anniversaire marquerait le déclin de l'Union européenne. « Nos amis britanniques ont décidé de nous quitter, ce qui est très triste pour nous tous, mais la vie continue et l'Union européenne aussi », a assuré la Haut Représentante.

Au-delà de notre continent, a-t-elle fait valoir, « nous sommes le partenaire indispensable d'un monde plus coopératif, plus multilatéral et plus pacifique », « un partenaire indispensable des Nations Unies et de tous ceux qui considère ce bâtiment, à New York, comme le centre de gravité de cet ordre mondial ».

Quand le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, souligne l'importance de la prévention des conflits et de la médiation, ses propos résonnent avec la Stratégie globale pour la politique étrangère et de sécurité de l'Union européenne, adoptée il y un an, a relevé Mme Mogherini.

« Nous devenons un partenaire plus fiable encore pour nos voisins et nos amis, à commencer par l'ONU et l'OTAN », a-t-elle insisté. Elle a offert une série d'exemples pour illustrer l'engagement des Européens, notamment dans les Balkans ou en Afrique.

Les États membres de l'Union européenne contribuent à près de 40% du budget de l'ONU pour les opérations de maintien de la paix. À travers ses contributions volontaires, l'Union européenne couvre également la moitié du budget des fonds et agences des Nations Unies, comme le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ou le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Mme Mogherini a vanté les mérites d'un ordre mondial fondé sur des règles convenues et respectées par tous. C'est pour cette raison que l'Union européenne refuse de reconnaître l'annexion illégale de la Crimée par la Russie. C'est pour cette raison également que les auteurs de l'attaque au gaz chimique de Khan Cheikhoun, en Syrie, devront rendre des comptes, a-t-elle dit.

Ce mois-ci, a annoncé la Haut Représentante, l'Union européenne va adopter le nouveau consensus sur le développement qui place le Programme de développement durable à l'horizon 2030 au centre de ses politiques de développement.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'Union européenne compte sur l'ONU pour faire face à la crise des réfugiés et migrants

En savoir plus