Syrie : le Comité des droits de l'enfant de l'ONU réclame la fin de l'impunité

Un groupe d’enfants joue dans un quartier de la vieille ville d’Alep, en Syrie. Photo: UNICEF / Zayat

21 avril 2017 – Le Comité des droits de l'enfant de l'ONU a appelé jeudi à ce que les auteurs d'actes répréhensibles commis à l'encontre d'enfants en Syrie rendent des comptes.

« Une nouvelle fois, les enfants subissent des attaques horribles en Syrie », a déclaré le Président du Comité, Benyam Dawit Mezmur, en référence au grand nombre d'enfants parmi les victimes de la récente attaque contre un convoi de personnes évacuées à Rachidine, à l'ouest d'Alep, et à l'utilisation d'armes chimiques signalée à Khan Cheikhoun, au sud d'Idlib, plus tôt ce mois-ci.

« 2016 était déjà la pire année pour les six millions d'enfants affectés par le conflit en Syrie. Ils ont été tués, mutilés, soumis à des violences sexuelles et traumatisés. Près de 2,4 millions ont été déplacés, 2,8 millions vivent dans des zones difficiles à atteindre et 280.000 autres dans les zones assiégées », a ajouté M. Mezmur dans un communiqué de presse.

Il a souligné que les États parties à la Convention relative aux droits de l'enfant, qui incluent la Syrie, ainsi que d'autres acteurs, ont l'obligation de prévenir les violations du droit international relatif aux droits de l'homme et au droit humanitaire et de prendre toutes les mesures possibles pour minimiser l'impact du conflit sur les enfants.

« Je demande instamment à tous les acteurs concernés d'enquêter sur ces actes odieux et de traduire leurs auteurs en justice, notamment en apportant un soutien total à la mission d'enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, au Mécanisme d'enquête conjoint, à la Commission d'enquête sur la Syrie et au Mécanisme international, impartial et indépendant sur la Syrie », a déclaré M. Mezmur.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : une rencontre bilatérale Russie-ONU lundi à Genève

En savoir plus