Syrie : l'ONU condamne une attaque meurtrière contre un convoi de personnes évacuées

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres. Photo: ONU/Violaine Martin (archives)

16 avril 2017 – Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné samedi soir une attaque meurtrière qui a visé à Rachidine, à l'ouest d'Alep, en Syrie, un convoi de 5.000 personnes évacuées des villes de Foah et Kefraya vers des zones contrôlées par le gouvernement syrien.

M. Guterres a exprimé ses condoléances aux familles des victimes et a souhaité aux blessés un rétablissement rapide.

“Les évacuations étaient effectuées conformément à l'accord conclu dans le cadre de l'accord dit des 'Quatre villes', concernant Foah, Kefraya, Madaya et Zabadani”, a souligné le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

“Nous appelons les parties prenantes à assurer la sécurité de ceux qui attendent d'être évacués. Les responsables de l'attaque d'aujourd'hui doivent être traduits en justice”, a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, a également vivement condamné cette attaque.

"Les auteurs de cette attaque lâche et monstrueuse ont montré un mépris honteux envers la vie humaine", a dit M. O'Brien dans une déclaration à la presse.

"Le droit international humanitaire est très clair : les belligérants doivent protéger les civils et faire la distinction entre des cibles civiles et militaires", a-t-il ajouté.

Selon la presse, plus de 126 personnes, dont 68 enfants, ont été tuées et des centaines d'autres blessées dans cette attaque suicide à la camionnette piégée.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : rejet au Conseil de sécurité d’un projet de résolution sur l'attaque chimique présumée en raison du veto de la Russie

En savoir plus