Au Kenya, le chef de l'ONU participe à la célébration de la Journée des femmes

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, rencontre des jeunes femmes dans un bidonville de Mathare, à Nairobi, au Kenya. Photo ONU Habitat/Julius Mwelu

8 mars 2017 – En visite au Kenya, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a participé mercredi à Nairobi à la célébration par ce pays de la Journée internationale des femmes, plaidant pour la réalisation de l'égalité des sexes.

« Dans notre monde, toutes les organisations des Nations Unies et la plupart des gouvernements, la plupart des institutions partout dans le monde, ont adopté l'égalité des sexes comme politique avec des programmes pour mettre en œuvre cette politique », a noté M. Guterres lors cette commémoration aux côtés de la Première Dame du Kenya.

« Mais nous sommes encore loin d'atteindre cet objectif. Et pourtant, bien des gens, même lorsqu'ils disent être favorables à l'égalité entre les sexes, ont beaucoup de difficultés à reconnaître les obstacles qui rendent difficile cette égalité entre les sexes et à s'engager fermement à éliminer ces obstacles », a-t-il ajouté.

M. Guterres a déclaré aux centaines de femmes dirigeantes réunies que tous les efforts devaient être faits pour mettre fin à une culture dominée par les hommes si l'on veut réaliser l'égalité des sexes.

Selon le chef de l'ONU, il faut dire « clairement que les gouvernements sont meilleurs lorsqu'il y a égalité entre les sexes dans la formation des gouvernements. Nous devons dire que les parlements sont meilleurs quand il y a égalité entre les sexes dans la formation des parlements. Que les entreprises sont mieux gérées lorsqu'il y a égalité entre les sexes dans leurs conseils d'administration. Que les sociétés sont meilleures quand il y a une situation d'égalité totale dans l'accès des filles à l'éducation et dans l'accès des femmes et des filles au marché du travail avec un travail égal et un salaire égal et une participation égale aux différentes institutions de la société civile et politique ».

Le Secrétaire général a visité des projets sur le terrain dans les bidonvilles de Mathare, à Nairobi notamment un programme d'autonomisation des femmes dirigé par ONU Habitat dans le cadre de son initiative concernant les bidonvilles.

Il a aussi visité un projet d'ONU Femmes visant à encourager la participation des femmes en politique. Il a pu écouter un groupe de femmes qui ont décidé de se présenter à des élections, souvent avec de faibles chances de gagner.

Alors qu'il se trouvait à Nairobi, le Secrétaire général a également rencontré le Président kenyan, Uhuru Kenyatta. S'exprimant ensuite devant la presse, il a exprimé sa solidarité avec la population qui doit faire face à une grave sécheresse.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Les avancées réalisées par les femmes sont attaquées, prévient le chef des droits humains

En savoir plus