L'ONU appelle tous les acteurs à contribuer à la conservation et à l'utilisation durable des océans

Photo FAO

15 février 2017 – L'ONU a lancé mercredi un registre en ligne pour recueillir les engagements volontaires pris par les États Membres, les entreprises, les organisations de la société civile, le système des Nations Unies et d'autres organisations intergouvernementales pour la mise en œuvre du 14ème Objectif de développement durable (ODD 14) qui appelle à la conservation et à l'utilisation durable des océans, des mers et des ressources marines.

Le gouvernement suédois, l'ONU-Environnement et l'organisation non gouvernementale Peace Boat Group, ont été les premières entités à inscrire leurs contributions au Registre des engagements volontaires lors de la réunion préparatoire de la Conférence sur les océans qui se tiendra du 5 au 9 juin à New York.

Le gouvernement suédois s'engage à étendre ses aires marines protégées pour atteindre l'ODD 14 en 2017. L'ONU-Environnement fera campagne pour arrêter la pollution plastique dans les océans. Le Peace Boat Group a pour objectif de lancer le 'Projet Ecoship' : un navire économe d'une capacité de 55.000 tonnes qui commencera en 2020 en tant que navire amiral des ODD.

Leurs engagements soulignent les efforts visant à protéger le milieu marin, à freiner la pollution marine et à lutter contre les effets de l'acidification des océans.

« Entre aujourd'hui et la Conférence sur les océans en juin, nous nous attendons à ce que des centaines d'engagements volontaires soient enregistrés. Ils doivent couvrir toutes les cibles pour la mise en œuvre de l'ODD 14 », a déclaré le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson. « Ces engagements volontaires seront au cœur du plan mondial visant à inverser le cycle de déclin dans lequel l'activité humaine a entrainé l'océan ».

La Conférence sur les océans aboutira également à une déclaration qui servira « d'appel à l'action » pour soutenir la mise en œuvre de cet objectif.

« C'est en mobilisant tous les acteurs, les gouvernements et le système des Nations Unies, les grands groupes et les autres parties prenantes, que nous pouvons produire les actions nécessaires pour conserver et protéger nos océans et nos mers pour les générations futures », a déclaré le Secrétaire général de la Conférence et Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, Wu Hongbo. « Le registre des engagements volontaires sera un outil important dans cette entreprise ».

Plus de trois milliards de personnes dépendent de la biodiversité marine et côtière pour leurs moyens de subsistance. Cependant, aujourd'hui, environ 30% des réserves halieutiques mondiales sont surexploitées. Les océans absorbent également environ 30% du dioxyde de carbone produit par les humains, mais l'acidification des océans s'est accrue de 26% depuis le début de la révolution industrielle. La pollution marine, dont une écrasante majorité provient de sources terrestres, atteint des niveaux alarmants, avec une moyenne de 13.000 pièces de déchets plastiques sur chaque kilomètre carré des océans.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU salue un accord pour créer une zone protégée dans l'Antarctique

En savoir plus