Afghanistan : la mission de l'ONU inquiète du nombre élevé de victimes civiles à Helmand

La police afghane chargée de la lutte contre la drogue dans la province d’Helmand, en Afghanistan, en avril 2015 (archives). Photo: Jim Huylebroek/IRIN

13 février 2017 – La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) s'est déclarée vivement préoccupée par la récente escalade de la violence dans la province de Helmand, qui aurait coûté la vie à au moins 25 civils, principalement des femmes et des enfants.

Les 9 et 10 février, des forces militaires internationales ont mené des frappes aériennes dans le district de Sangin, dans la province d'Helmand, qui auraient visé des éléments anti-gouvernementaux, selon un communiqué de presse de la MANUA. Les premières enquêtes de la Mission onusienne suggèrent que les attaques aériennes ont tué au moins 18 civils, presque toutes étant des femmes et des enfants.

Le 11 février, les Talibans ont mené une attaque suicide contre des soldats de l'armée nationale afghane devant la Kabul Bank à Lashkar Gah, la capitale d'Helmand. L'attaque a tué au moins sept civils, et au moins autant ont été blessés, principalement des enfants se trouvant devant la banque, a ajouté le communiqué de presse.

La population d'Helmand a beaucoup souffert du conflit armé en Afghanistan, avec 891 civils tués ou blessés en 2016. Ce chiffre a été le plus élevé dans tout le pays en 2016, en dehors de Kaboul.

La MANUA a réaffirmé la nécessité pour toutes les parties au conflit de se conformer strictement aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international humanitaire de prendre toutes les mesures possibles pour protéger les civils contre tout préjudice. Elle a exprimé ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Afghanistan : l'ONU condamne un attentat meurtrier devant la Cour suprême à Kaboul

En savoir plus