L'Assemblée générale réévalue le budget biennal 2016-2017 de l'ONU à 5,61 milliards de dollars

L’Assemblée générale de l’ONU. Photo ONU/Mark Garten (archive)

26 décembre 2016 – Chargée des questions administratives et budgétaires, la Cinquième Commission a achevé, vendredi, les travaux de la partie principale de sa session par l'adoption de 16 recommandations à l'Assemblée générale dont une sur l'actualisation du budget 2016-2017 et une autre sur l'esquisse budgétaire 2018-2019.

La Cinquième Commission a revu à la hausse le budget biennal 2016-2017, réévalué à 5,6 milliards de dollars, soit une augmentation de 205,4 millions de dollars par rapport au budget adopté en décembre 2015. Les 5,6 milliards de dollars couvriront aussi, en 2017, les besoins de 34 missions politiques spéciales estimés à 649,6 millions de dollars, dont 78 millions de dollars pour la nouvelle Mission des Nations Unies en Colombie.

L'esquisse budgétaire pour la période biennale 2018-2019 a été chiffrée à 5,395 milliards de dollars par la Cinquième Commission.

Parmi ses autres recommandations, la Cinquième Commission a réservé, dans le budget biennal 2016-2017, une enveloppe de 98 millions pour le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), une de 2 millions pour celui du Rwanda (TPIR) et une dernière de 135,7 millions de dollars pour le Mécanisme international appelé à exercer leurs fonctions résiduelles.

Par ailleurs, la Commission a adopté pour la première fois en quatre ans un ensemble de recommandations sur la réforme de la gestion des ressources humaines, la mobilité, le système dit « des fourchettes optimales », la composition du Secrétariat de l'ONU, les questions de discipline, l'amendement au règlement du personnel et le Bureau de la déontologie.

La Cinquième Commission reprendra sa session en mars 2017 et puis une nouvelle en mai, pour examiner exclusivement le financement des opérations de maintien de la paix.

En savoir plus