Guinée-Bissau : pour le chef de l'ONU, les dirigeants doivent trouver une solution durable à la crise politique

Le Secrétaire général Ban Ki-moon. Photo ONU/Mark Garten (archives)

20 décembre 2016 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déclaré partager les inquiétudes, exprimées par les chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) le 17 décembre, concernant la longue crise politique et institutionnelle en Guinée-Bissau.

« Le Secrétaire général exprime sa reconnaissance aux chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO, en particulier au médiateur de la CEDEAO pour la Guinée-Bissau, le Président Alpha Condé de Guinée et la Présidente de l'Autorité de la CEDEAO, Ellen Johnson-Sirleaf, pour leurs efforts continus visant à assurer la pleine application de la feuille de route de la CEDEAO du 10 septembre 2016 et de l'Accord de Conakry du 14 octobre 2016 », a indiqué son porte-parole dans une déclaration à la presse.

M. Ban a appelé la direction politique de la Guinée-Bissau à démontrer l'engagement et la bonne volonté nécessaires pour parvenir à une solution politique durable à la crise qui touche leur pays, soulignant l'impact négatif sur la population. Le Chef de l'ONU a rappelé que cette solution doit être basée sur la feuille de route de la CEDEAO et de l'Accord de Conakry.

« Le Secrétaire général prend note de la décision de l'Autorité de la CEDEAO de procéder au retrait de la Mission de la CEDEAO en Guinée-Bissau (ECOMIB) au premier trimestre de 2017 », a également indiqué son porte-parole. « Il exprime l'espoir que ce retrait dépendra des conditions préalables stipulées dans la feuille de route de la CEDEAO et d'une consultation adéquate avec les partenaires internationaux, y compris les Nations Unies », a-t-il ajouté.

M. Ban a souligné l'engagement pris par l'ONU et son Représentant spécial et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (UNIOGBIS), Modibo Touré, de continuer à soutenir pleinement le processus de médiation mené par la CEDEAO ainsi que la mise en œuvre complète et rapide de la feuille de route de la CEDEAO et de l'Accord de Conakry.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Guinée-Bissau : l'ONU appelle les acteurs politiques à faire preuve d'esprit de compromis