RDC : un envoyé de l'ONU appelle les acteurs politiques à faciliter le processus électoral

L’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Said Djinnit, devant le Conseil de sécurité, en novembre 2016. Photo ONU/Rick Bajornas

25 novembre 2016 – A l'issue d'une visite de quatre jours à Kinshasa, en République démocratique du Congo, l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Said Djinnit, a appelé vendredi les acteurs politiques congolais à se montrer prêts aux compromis pour faciliter le processus électoral.

L'objectif de cette visite était de consulter un large éventail d'acteurs congolais sur le processus électoral et de demander leur point de vue sur la meilleure façon de soutenir les efforts de médiation menés par la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), a précisé le bureau de M. Djinnit dans un communiqué de presse.

Les efforts du CENCO visent à élargir le consensus sur le processus électoral et le processus politique, sur la base de l'accord politique du 18 octobre.

« La République démocratique du Congo connaît un tournant important dans son histoire politique. J'appelle toutes les parties à faire preuve de souplesse et à être prêtes à faire des compromis pour créer des conditions propices à des élections pacifiques et crédibles », a déclaré M. Djinnit.

Pendant son séjour dans la région, l'Envoyé spécial s'est également rendu à Brazzaville le 24 novembre, où il a rencontré le Président Denis Sassou Nguesso de la République du Congo.

Ils ont discuté de la préparation de la prochaine réunion au sommet du Mécanisme régional de contrôle du Cadre pour la paix, la sécurité et la coopération. A cette occasion, il a été convenu que le Sommet se tiendrait en République du Congo le 20 octobre 2017.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : le chef de l'ONU prend note de la nomination d'un nouveau chef de gouvernement

En savoir plus