Le HCR apporte une aide à des millions de déplacés syriens et iraquiens pour affronter l'hiver

Une famille iraquienne dans les faubourgs de Mossoul après avoir fui leur domicile le matin même. Photo HCR/Ivor Prickett

25 novembre 2016 – Avec le début de l'hiver et la baisse des températures dans certaines régions du Moyen-Orient, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a commencé à apporter une assistance vitale à 4,6 millions de déplacés iraquiens et syriens pour les aider à surmonter les conditions hivernales.

« Près de 15 millions d'Iraquiens et de Syriens déplacés sont confrontés une nouvelle fois à une saison de difficultés et d'incertitude, loin de leurs foyers et de leurs moyens d'existence. L'offensive se poursuit à Mossoul en Iraq et elle a déjà déplacé des dizaines de milliers de personnes », a dit un porte-parole du HCR, Matthew Saltmarsh, lors d'un point de presse vendredi à Genève.

Le HCR a pour objectif d'aider 3,2 millions de personnes déplacées et réfugiées syriennes et 1,4 million de déplacés iraquiens en Syrie et en Iraq, ainsi qu'en Turquie, en Jordanie, au Liban et en Égypte.

Le « Plan d'aide du HCR pour l'équipement contre les conditions hivernales » s'élève à 355 millions de dollars pour 2016-2017 et il n'est que partiellement financé. « La majeure partie du déficit de financement - soit un montant de 68 millions de dollars - concerne le volet de ce plan en Iraq pour les déplacés internes, ce qui est particulièrement préoccupant car l'offensive de Mossoul a généré des déplacements considérables », a expliqué le porte-parole.

L'aide du HCR comprend plusieurs volets, avec des allocations d'aide en espèces pour les personnes qui en ont besoin, ainsi que la distribution d'équipement contre les conditions hivernales, y compris des vêtements, des couvertures, du combustible pour le chauffage, des matériaux d'isolation et d'autres articles de première nécessité. Un soutien technique est également offert dans les camps et les installations.

Dans l'ensemble, l'aide s'oriente de plus en plus vers les allocations en espèces, ce qui offre flexibilité et indépendance aux bénéficiaires. Au niveau régional, la moitié des Syriens déracinés, soit 1,6 million de personnes, recevront une aide en espèces. Pour les déplacés iraquiens, 75% d'entre eux bénéficieront d'une aide en espèces.

Par ailleurs, le HCR a annoncé vendredi qu'il ouvrait deux nouveaux camps pour des Iraquiens déplacés par les combats dans la région de Mossoul.

La semaine dernière, la HCR a ouvert le camp d'Al Alam, à Tikrit, et le camp d'Amalla, près de Telafar, doit ouvrir la semaine prochaine, a précisé le porte-parole.

L'agence onusienne gère actuellement six camps dans les gouvernorats d'Erbil, Duhok, Kirkouk, et Salah Al-Din. Les camps dirigés et soutenus par le HCR dans les gouvernorats d'Erbil et de Duhok accueillent à eux seuls plus de 47.000 Iraquiens déplacés, soit 68% des quelque 70.000 Iraquiens qui ont fui Mossoul depuis le début d'une offensive militaire le 17 octobre.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Iraq : l'UNICEF achemine un convoi humanitaire à Mossoul avec du matériel d'urgence pour 15.000 enfants

En savoir plus