Le Japon appelle à une réponse inédite face à la Corée du Nord

Le Premier ministre du Japon, Shinzo Abe, devant l’Assemblée générale des Nations Unies. Photo ONU/Cia Pak

21 septembre 2016 – Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a accusé la Corée du Nord de poser une menace directe pour la paix et a appelé la communauté internationale à trouver une réponse inédite à cette situation, dans un discours mercredi devant l'Assemblée générale des Nations Unies.

Estimant que la raison d'être de l'ONU était testée par la récente multiplication d'essais nucléaires et de missiles de la part de la Corée du Nord, laquelle, selon lui, a lancé cette année 21 missiles balistiques et procédé à un nouvel essai nucléaire le 9 septembre, M. Abe a affirmé qu'il serait « tout simplement inacceptable de continuer de tolérer des provocations militaires ».

« Nous devons répondre à cela d'une manière entièrement distincte de nos réponses précédentes, nous devons concentrer nos forces et faire échec aux plans de la Corée du Nord », a-t-il dit, sans préciser ce qu'il entendait par là.

M. Abe a indiqué que dès l'annonce de l'essai nucléaire nord-coréen du 9 septembre, il avait appelé au téléphone le Président américain, Barack Obama, puis la Présidente sud-coréenne, Park Geun-hye. « Nous sommes convenus que nos trois pays allaient faire preuve d'une attitude résolue face à la Corée du Nord, en agissant en étroite coopération », a-t-il dit, sans entrer dans les détails.

Maintenant, a-t-il ajouté, « c'est au tour du Conseil de sécurité de l'ONU d'adopter une attitude dénuée d'ambiguïtés face à cette menace d'une dimension nouvelle ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Corée du Nord : l'ONU condamne le nouvel essai nucléaire annoncé par les autorités

En savoir plus