Enquête sur la mort de Hammarskjöld : Ban Ki-moon exhorte les Etats membres à poursuivre leurs recherches

L’ancien Secrétaire général de l’ONU Dag Hammarskjöld. Photo ONU/JO

24 août 2016 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé aujourd'hui la publication de sa note relative au suivi du rapport 2015 du Panel d'experts indépendants chargés d'examiner et d'évaluer les nouvelles informations concernant la mort tragique en 1961 de son prédécesseur Dag Hammarskjöld et des personnes qui l'accompagnaient.

Conformément à la résolution 70/11 de l'Assemblée générale des Nations Unies, « le Secrétaire général a poursuivi les demandes d'informations (faites par le panel) en attente de la part de la Belgique, de l'Afrique du Sud, du Royaume-Uni et des États-Unis », a indiqué dans un communiqué de presse son porte-parole.

Sur recommandation du Panel, l'Assemblée générale avait demandé dans la même résolution que M. Ban étudie la faisabilité de la mise en place d'un site d'archives central ou un autre arrangement qui permettrait l'accès aux documents et aux archives pertinents à l'enquête en vue d'assurer leur conservation et leur accès. « Le Secrétaire général a contacté les personnes et institutions qui pourraient détenir des informations pertinentes pour leur demander de fournir un inventaire de ces informations », a dit son porte-parole.

Rappelant que le Secrétaire général et l'Assemblée avaient précédemment indiqué qu'une enquête ou investigation complémentaire serait nécessaire pour enfin établir les faits de l'affaire, le porte-parole a toutefois précisé que tout complément d'enquête bénéficierait d'une évaluation de nouvelles informations potentielles, y compris de la part de l'Afrique du Sud ou d'autres sources.

« En conséquence, le Secrétaire général a recommandé la nomination par l'Assemblée générale d'une personne ou de plusieurs personnes éminente(s) pour examiner les nouvelles informations qui pourraient exister », a-t-il annoncé. « Cette personne ou ces personnes seraient alors en mesure de déterminer la portée que toute enquête ou investigation complémentaire devrait prendre », a-t-il précisé.

« Le Secrétaire général a déclaré précédemment que la source la plus probable de toute information complémentaire serait les dossiers et archives des États membres », a rappelé son porte-parole. À cette fin, le chef de l'ONU a de nouveau exhorté tous les États Membres à poursuivre leur recherche de documents et renseignements pertinents et de les communiquer, ajoutant qu'il appartient à l'Assemblée générale de se prononcer sur toute autre action relative à l'enquête sur la mort de Dag Hammarskjöld.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban Ki-moon appelle les Etats à rendre publiques toutes les informations sur les circonstances de la mort de Hammarskjöld

En savoir plus