Yémen : les pourparlers de paix suspendus pendant un mois, selon l'envoyé de l'ONU

L’Envoyé spécial des Nations Unies pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed. Photo ONU /Elma Ocik

8 août 2016 – L'Envoyé spécial des Nations Unies chargé de faciliter les pourparlers de paix sur le Yémen a annoncé ce weekend que ces discussions, qui se sont déroulées pendant trois mois au Koweït, étaient suspendues pendant un mois et que le processus entrait dans une « nouvelle phase ».

« Nous quittons le Koweït aujourd'hui mais les pourparlers de paix sur le Yémen continuent. La structure et le mécanisme changeront au cours des prochaines semaines afin que nous donnions aux parties prenantes de l'espace pour consulter leurs dirigeants », a dit samedi l'Envoyé spécial de l'ONU, Ismail Ould Cheikh Ahmed, au sujet de ces pourparlers entre une délégation du gouvernement yéménite et une délégation du Congrès général du peuple et Ansar Allah.

« Nous allons travailler avec chaque partie séparément pour cristalliser les détails techniques précis. Je répète encore une fois qu'une solution durable est celle qui est élaborée avec soin. Toute solution précipitée est tronquée et incomplète », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne le cycle actuel des négociations, il a dit que le plus grand problème était le déficit de confiance entre les parties.

« Nous devons continuer à exhorter les parties à lancer une série de mesures de renforcement de la confiance et il est de leur devoir de poursuivre les libérations de détenus et de ne pas adopter de mesures unilatérales », a dit l'Envoyé spécial.

Prenant note de la situation difficile dans le pays, M. Ould Cheikh Ahmed a sonné l'alarme au sujet de l'économie chancelante et a appelé les deux parties à unir leurs efforts pour alléger les souffrances du peuple yéménite. Selon lui, la solution à la crise économique dépend d'une solution politique.

Après près de 16 mois de conflit au Yémen, une cessation des hostilités a été déclarée le 10 avril. Elle a permis d'apporter un répit dans de nombreuses régions même si de graves violations ont été observées dans les régions de Mareb, al Jawf, Taëz et dans les zones frontalières avec l'Arabie Saoudite.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Yémen : l'insécurité alimentaire grave s'étend à travers le pays, selon l'ONU

En savoir plus