L'UNICEF alarmé par le nombre de réfugiés et migrants morts en Méditerranée la semaine dernière

Des centaines de réfugiés et des migrants à bord d’un bateau de pêches quelques instants avant d’être secourus par la marine italienne lors de l’opération Mare Nostrum de juin 2014. (ARCHIVES) Photo: gardes côtes italiens//Massimo Sestini

30 mai 2016 – Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a tiré la sonnette d'alarme face au nombre de migrants et réfugiés morts en mer Méditerranée la semaine dernière, estimant que beaucoup d'entre eux étaient des mineurs non accompagnés.

Selon la presse, jusqu'à 700 migrants pourraient avoir péri au cours de la semaine écoulée dans trois naufrages distincts, au large de la Libye.

Dans un communiqué de presse publié dimanche, l'UNICEF a noté que la grande majorité des enfants entreprenant la traversée étaient des adolescents non accompagnés, victimes « d'abus effroyables, d'exploitation et de dangers de mort » à chaque étape de leur voyage.

« Les histoires que j'ai personnellement entendues de la bouche des enfants qui ont fait ce voyage sont horribles. Aucun enfant ne devrait avoir à y faire face. Leurs vies sont entre les mains de passeurs qui ne se soucient de rien d'autre que l'argent qu'ils leurs soutirent », a déploré le Coordinatrice spéciale de l'UNICEF pour la crise des réfugiés et migrants en Europe, Marie-Pierre Poirier.

Selon l'agence de l'ONU, 1.000 enfants non accompagnés sont arrivés en moyenne chaque mois en Italie depuis le début de l'année, et l'UNICEF s'attend à ce que ce chiffre augmente dans les prochains mois, durant l'été.

En prévision de cette hausse importante, l'UNICEF a annoncé qu'il s'apprêtait à lancer une opération avec le gouvernement italien et ses partenaires humanitaires pour fournir un soutien et une protection aux enfants concernés.

D'après une déclaration d'intention commune signée par l'agence et le gouvernement italien, l'UNICEF surveillera le respect des normes d'accueil pour les enfants réfugiés et migrants, en particulier ceux qui ne sont pas accompagnés, afin de s'assurer qu'elles soient conformes à la Convention relative aux droits de l'enfant.

L'agence surveillera également la situation des réfugiés et migrants dans les centres d'accueil, en particulier dans le sud de l'Italie, y compris en Calabre, Campanie et Sicile.

L'UNICEF surveillera aussi l'ensemble des actions visant à intégrer les enfants migrants et réfugiés dans la société italienne.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Grèce : le HCR fortement préoccupé par les conditions d'accueil des réfugiés et migrants

En savoir plus