Mali : la Coordonnatrice humanitaire condamne une attaque contre un convoi humanitaire

Des policiers sénégalais servant au sein de la MINUSMA au Mali patrouillent dans les rues de Gao. Photo ONU/Marco Dormino

4 mai 2016 – La Coordonnatrice de l'action humanitaire au Mali par intérim, Fatouma Seid, a condamné fermement l'attaque d'un convoi humanitaire de l'ONG Conseil Danois pour les Réfugiés (DRC), survenue le vendredi 29 avril à 75 km au sud-ouest de la ville de Gao, sur l'axe routier Dorey - N'Tillit.

Des individus non identifiés s'en sont pris directement au convoi en tirant sur ses occupants. Trois travailleurs humanitaires ont été blessés, dont un gravement, et deux véhicules ont été incendiés, a précisé le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué de presse publié mardi.

« La violence de cette attaque est particulièrement préoccupante. Il est inacceptable que des travailleurs humanitaires soient pris pour cible. Il s'agit d'une violation grave du droit international humanitaire dont les auteurs doivent être tenus responsables afin que justice soit rendue », a souligné Mme Seid.

Face à ce grave incident, les organisations humanitaires ont dû interrompre temporairement leurs activités dans cette zone.

L'analyse des circonstances de l'attaque et la mise en œuvre d'actions pour mitiger les risques des opérations dans cette zone d'insécurité sont actuellement en cours, a précisé OCHA.

L'action des organisations humanitaires est guidée par les principes fondamentaux d'humanité, de neutralité, d'impartialité et d'indépendance. Selon ces principes, les organisations portent secours aux personnes dans le besoin, sur la seule base de leurs vulnérabilités, sans aucune discrimination liée au sexe, à l'ethnie ou à la religion. L'ensemble des signataires de l'Accord de paix et de réconciliation pour le Mali se sont engagés à promouvoir et respecter les principes humanitaires.

« L'Accord engage toutes les parties à faciliter l'accès des agences humanitaires et à garantir la sécurité de leurs personnels », a dit Mme Seid. « J'appelle tous les signataires à redoubler d'efforts pour œuvrer à la plus stricte application de ce principe ».

La Coordonnatrice Humanitaire par intérim a offert son soutien et ses vœux de prompt rétablissement aux travailleurs humanitaires blessés dans l'attaque.


News Tracker: autres dépêches sur la question

En visite au Mali, un haut responsable de l'ONU juge nécessaire une accélération de la mise en œuvre de l'accord de paix

En savoir plus