Une Heure pour la planète : le siège de l'ONU à New York éteint ses lumières samedi soir

Le siège de l’ONU, à New York, éteint ses lumières pour célébrer la dixième édition d’Une Heure pour la planète. Photo : Kensuke Matsueda

19 mars 2016 – Le siège de l'ONU à New York a éteint ses lumières samedi soir, dans le cadre des célébrations de la dixième édition d'Une Heure pour la planète, un événement annuel mondial visant à sensibiliser les individus sur le réchauffement climatique et les inciter à vivre de manière plus durable.

Comme chaque année, Earth Hour ou Une Heure pour la planète, invite les citoyens du monde entier à éteindre leurs lumières pendant soixante minutes, ce samedi 19 mars, à 20 h 30 heure locale. Cet événement symbolique, à l'initiative du Fonds mondial pour la nature (WWF), vise à mobiliser la planète contre le réchauffement climatique, en incitant chaque individu, entreprise ou collectivité, à réaliser à son niveau des économies d'énergie dans la perspective d'un développement plus durable.

A cette occasion, le siège de l'ONU, à New York, a éteint ses lumières lors d'une cérémonie qui a eu lieu dans la soirée de samedi. Un grand nombre de lieux et monuments célèbres, y compris les pyramides d'Egypte, la Tour Eiffel, Times Square, la Porte de Brandebourg, l'Empire State Building, la Sydney Opera House et le Colisée romain, devaient également participer à l'opération, ainsi que des milliers de maisons, bureaux et immeubles à travers le monde.

Dans un message vidéo, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé à prendre appui sur cet événement pour donner de l'élan à la mise en œuvre de l'accord historique sur le climat conclu en décembre dernier à Paris.

« Cette année, Une Heure pour la planète intervient à un moment crucial. En décembre dernier, tous les gouvernements du monde se sont réunis pour adopter l'Accord de Paris sur le changement climatique. C'est une réalisation historique pour les gens et la planète – mais seulement si nous tenons les promesses qui ont été faites », a déclaré le Secrétaire général.

M. Ban a noté que le monde entre désormais dans une nouvelle ère de possibilités.

« Ensemble, nous pouvons créer l'avenir à faibles émissions dont le monde a besoin pour réaliser le développement durable et une vie de dignité et de stabilité pour tous. Une Heure pour la planète nous rappelle que nous avons tous un rôle à jouer », a-t-il dit.

Au total, plus de 366 sites et au moins 178 pays et territoires devaient plonger dans le noir cette année pour mettre l'accent sur les problèmes auxquels fait face la planète et inspirer des millions de personnes à travers le monde à vivre de manière plus durable.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban Ki-moon nomme Red des 'Angry Birds' ambassadeur de l'ONU pour la Journée du bonheur

En savoir plus