Zimbabwe : sur fond de sécheresses causées par El Niño, le PAM augmente son aide alimentaire

Un garçon, dans une zone rurale du Zimbabwe, brandit une poignée de graines de fruits secs, qu’il mangera pour son déjeuner. Certains écoliers sont contraints de sauter des repas et de s’alimenter de fruits sauvages, en raison de la sécheresse actuelle, en partie causée par El Niño. Photo : UNICEF / Richard Nyamanhindi

17 mars 2016 – Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé que, pour la première fois, il ne suspendra pas ses opérations de secours aux personnes vulnérables au Zimbabwe durant le printemps et l'été, et continuera à fournir de la nourriture et une aide financière dans le pays tout au long de l'année dans le pays.

En règle générale, le mois d'avril inaugure ce qui est considéré comme une « période faste » dans le pays, après les mois difficiles d'avant la récolte, habituellement d'octobre à mars, a indiqué le PAM dans un communiqué de presse rendu public mercredi. Mais cette année, a précisé l'agence, le mois d'avril s'est transformé en « période de besoin », alors que près de trois millions de personnes souffrent de la faim au Zimbabwe.

Les sécheresses exceptionnelles provoquées par le phénomène climatique El Niño dans le sud de l'Afrique, ont malheureusement coïncidé cette année avec la saison durant laquelle les petits exploitants agricoles dépendent de l'agriculture pluviale.

« De nombreuses communautés rurales sont en proie à la faim et cela devrait se poursuivre l'année prochaine », a déploré le Directeur du PAM au Zimbabwe, Eddie Rowe.

Selon les dernières estimations du Comité d'évaluation de la vulnérabilité du Zimbabwe (ZIMVAC), 2,8 millions de personnes, soit plus d'un quart de la population rurale, n'ont pas assez à manger et ont un accès limité à l'alimentation.

Le PAM a déclaré qu'il fournira une aide alimentaire et en espèces à environ 730.000 personnes ce mois-ci.

Les opérations de l'agence s'élargiront ensuite pour atteindre environ 2,2 millions de personnes dans les premiers mois de 2017, a annoncé le PAM, indiquant que le gouvernement et les partenaires de l'ONU fourniront une aide aux personnes vulnérables restantes.

« Nous travaillons avec le gouvernement et les bailleurs de fonds pour mobiliser l'assistance aux personnes les plus vulnérables, mais pour atteindre tous ceux qui en ont besoin, nous avons besoin que la communauté des donateurs continue à financer nos activités », a déclaré M. Rowe.

Les régions du sud et de l'est du pays devraient être particulièrement touchées, dans la mesure où les récoltes de maïs s'annoncent mauvaise, a indiqué le PAM.

En outre, a précisé l'agence, des milliers de bovins sont morts par manque d'accès suffisant à l'eau, ce qui a réduit d'autant les revenus des éleveurs et l'approvisionnement alimentaire des populations.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) estime que le Zimbabwe est confronté à ses pires taux de malnutrition en 15 ans, alors que près de 33.000 enfants ont urgemment besoin d'être traités pour malnutrition aiguë sévère.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'épisode El Niño a amorcé son déclin, mais ses effets perdurent, selon l'ONU

En savoir plus



Coup de projecteur