Libye : la Conseil de sécurité rappelle que le gouvernement d'entente nationale doit siéger à Tripoli

Les participants à la signature de l’Accord politique libyen négocié sous l’égide de l’ONU, à Skhirat, au Maroc, le 17 décembre 2015. Photo : MANUL

14 mars 2016 – Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est félicité de la réunion, le 10 mars 2016, des membres du Dialogue politique libyen, qui ont réaffirmé à cette occasion leur engagement à respecter l'Accord politique libyen.

Dans un communiqué de presse, les membres du Conseil ont noté que le Dialogue politique a pris acte de la déclaration signée par la majorité des membres de la Chambre des représentants, le 23 février, annonçant leur soutien au gouvernement d'entente nationale.

Le Conseil s'est fait l'écho de l'appel lancé par le Dialogue politique à la fois à la Chambre des représentants, afin qu'elle assume ses responsabilités dans la mise en œuvre des dispositions pertinentes de l'Accord politique libyen, et au Conseil de la présidence, pour qu'il prenne des mesures afin de commencer rapidement à travailler depuis la capitale Tripoli, conformément aux dispositions sécuritaires de l'Accord.

Les membres du Conseil ont réitéré leur soutien à la mise en œuvre intégrale de l'Accord politique libyen signé à Skhirat, au Maroc, le 17 décembre 2015, y compris la reconnaissance du gouvernement d'entente nationale en tant que seul gouvernement légitime de la Libye.

Le Conseil a de nouveau appelé les États membres à cesser tout soutien et contact officiel avec des institutions parallèles qui prétendent être les autorités légitimes du pays, mais ne font pas partie de l'Accord politique libyen.

Les 15 membres ont demandé au gouvernement d'entente nationale de finaliser les dispositions de sécurité provisoires nécessaires à la stabilisation de la Libye. Ils ont également appelé les États Membres à répondre d'urgence aux demandes d'assistance de ce dernier en la matière.

Le Conseil de sécurité a réaffirmé que le gouvernement d'entente nationale doit être basé dans la capitale Tripoli, après la prise de mesures pour garantir sa sécurité, et a encouragé le Conseil de la présidence à travailler rapidement à cette fin dans l'intérêt du peuple libyen

Les membres du Conseil ont réitéré leur préoccupation à propos de la menace terroriste en Libye, en particulier de groupes ayant prêté allégeance à Daech ou affiliés à Al-Qaida. Ils ont appelé le gouvernement d'entente nationale à se focaliser de toute urgence sur la lutte contre cette menace.

Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur soutien au Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Lybie, Martin Kobler, et à la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL).

Le Conseil a salué les efforts entrepris par les Libyens pour travailler à la mise en œuvre d'un règlement politique au conflit. A ce titre, il a réaffirmé son ferme attachement à la souveraineté, l'indépendance, l'intégrité territoriale et l'unité nationale en Libye.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Libye : l'ONU appelle à une trêve humanitaire afin d'évacuer les civils à Benghazi

En savoir plus






Coup de projecteur