Côte d'Ivoire : le Conseil de sécurité condamne les attaques terroristes meurtrières de dimanche

Casques bleus de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) (archives). Photo : ONU / Basile Zoma

14 mars 2016 – Le Conseil de sécurité de l'ONU a vivement condamné lundi les attaques terroristes meurtrières survenues le 13 mars 2016 à Grand-Bassam, une station balnéaire ivoirienne située à une quarantaine de kilomètres à l'est d'Abidjan.

Au cours de ces attaques, revendiquées par Al-Qaida au Maghreb islamique, au moins 16 personnes ont été tuées et beaucoup d'autres blessées, ont précisé les membres du Conseil dans un communiqué de presse.

Ces derniers ont fait part de leur profonde sympathie et de leurs condoléances aux familles des victimes et au gouvernement de la Côte d'Ivoire, ainsi qu'au gouvernement de la France et à tous les gouvernements des pays dont sont issues les victimes de ces attaques. Le Conseil a en outre souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessées.

Les 15 membres ont par ailleurs exprimé leur solidarité envers la Côte d'Ivoire et les pays de la région dans leur lutte contre le terrorisme et ont souligné la nécessité d'intensifier les efforts régionaux et internationaux pour lutter contre le terrorisme ainsi que l'extrémisme violent, qui peut mener au terrorisme.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l'une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité internationale.

Le Conseil de sécurité a souligné la nécessité de traduire en justice les auteurs, organisateurs, bailleurs de fonds et commanditaires de ces actes de terrorisme répréhensibles.

Les 15 membres ont exhorté tous les États, conformément à leurs obligations en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, à coopérer activement avec toutes les autorités compétentes à cet égard.

Ils ont en outre rappelé que tout acte terroriste est criminel et injustifiable par nature, quelles que soient les motifs de ses auteurs.

Les membres du Conseil ont aussi réaffirmé la nécessité de lutter par tous les moyens, conformément à la Charte des Nations Unies et dans le respect du droit international, contre la menace que représentent les actes terroristes pour la paix et la sécurité internationale.

Le Conseil de sécurité a souligné la nécessité de prendre des mesures pour prévenir et réprimer le financement du terrorisme, des organisations terroristes et des terroristes, conformément à ses résolutions 2199 (2015) et 2253 (2015).


News Tracker: autres dépêches sur la question

Côte d'Ivoire : l'ONU condamne un triple attentat dans une station balnéaire

En savoir plus






Coup de projecteur