Accord sur le climat : Ban Ki-moon appelle tous les dirigeants à venir à la cérémonie de signature en avril à New York

De gauche à droite, Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la Convention cadre sur les changements climatiques (CCNUCC), le Secrétaire général Ban Ki-moon, Laurent Fabius, Ministre français des affaires étrangères, et François Hollande, Président de la France, célèbrent l’accord sur le climat en décembre 2015. Photo ONU Mark Garten

17 février 2016 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé mercredi les chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier à participer à la cérémonie de signature de l'Accord de Paris sur le climat, qui aura lieu le 22 avril 2016 au siège de l'Organisation, à New York.

« Le monde dispose désormais d'un accord climatique universel, équitable, souple et durable », a salué M. Ban dans une série de remarques prononcées à l'Assemblée général de l'ONU, en référence à l'accord adopté en décembre dernier à Paris, lors du sommet sur le climat COP21.

« Mais notre tâche n'est pas terminée », a-t-il averti, exhortant tous les gouvernements à participer au plus haut niveau à la cérémonie de signature de l'accord par les Etats, en avril prochain à New York

Dans cette perspective, le chef de l'ONU a précisé que les dirigeants du Pérou, de la France et du Maroc – soit les pays hôtes des sommets sur le climat COP20, COP21 et COP22 – ont d'ores et déjà annoncé qu'ils seraient présents.

« La participation des chefs d'Etat et de gouvernement permettra de montrer au monde qu'ils sont déterminés à aller de l'avant le plus vite possible », a insisté M. Ban, soulignant que l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris est une question urgente, comme en témoigne la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes à travers le monde.

A ce titre, le Secrétaire général a appelé chaque pays à prendre les dispositions légales nécessaires pour octroyer à ses dirigeants les pleins pouvoirs de signature de l'accord avant la cérémonie. Il a aussi précisé que chaque dirigeant aura, à cette occasion, la possibilité de faire une déclaration nationale.

En préparation de la cérémonie, M. Ban a par ailleurs demandé aux dirigeants d'être prêts à répondre à quatre questions : expliquer la façon dont chaque gouvernement mettra en œuvre son plan climatique national et l'intégrera dans son plan global de développement durable ; fournir une feuille de route fixant des objectifs de plus en plus ambitieux au fil du temps pour faire en sorte que la hausse de la température mondiale reste inférieure à 2 degrés Celsius ; fournir un calendrier de ratification de l'Accord de Paris, sachant que les parties désireuses de ratifier l'accord le jour de la cérémonie auront la possibilité de le faire ; et expliquer comment chaque gouvernement entend tirer parti de tous les secteurs de la société pour accélérer l'action climatique d'ici 2020.

Sur ce dernier point, M. Ban a déclaré qu'il organisera, le 22 avril, un déjeuner de haut niveau pour les chefs d'Etat, de gouvernement et de délégation, ainsi qu'un événement de haut niveau dans l'après-midi, pour souligner l'importance de l'action climatique et des partenariats avec tous les secteurs de la société.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Climat : Ban Ki-moon appelle à doubler les investissements dans les énergies propres d'ici à 2020

En savoir plus






Coup de projecteur