Le chef de l'ONU appelle les bailleurs de fonds à aider l'Ethiopie à faire face à El Niño

Zahara Ali, 9 ans, prépare un repas dans son village de Dubti Woreda, dans la région des Afar, en Ethiopie. Photo UNICEF Ethiopie/2015/Tanya Bindra

31 janvier 2016 – En marge d'un Sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé dimanche les bailleurs de fonds à aider le gouvernement et le peuple éthiopiens à affronter les conséquences du phénomène météorologique El Niño.

« L'Ethiopie combat les effets de l'un des plus puissants phénomènes El Niño jamais enregistré et qui est aggravé par l'impact du changement climatique », a dit M. Ban lors d'une table ronde de bailleurs de fonds.

« La population de ce beau pays affronte la pire sécheresse en trente ans », a-t-il ajouté. « L'ampleur de la crise est trop importante pour un seul gouvernement. L'impact d'El Niño est imprévisible, mais les experts disent qu'il est probable qu'il affecte la sécurité alimentaire pour les deux prochaines années ».

Selon le chef de l'ONU, la communauté internationale doit se tenir aux côtés du peuple d'Ethiopie en ce moment difficile.

Il a rappelé que le gouvernement éthiopien a déjà alloué plus de 381 millions de dollars pour faire face à cette crise et que l'ONU, à travers le Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires (CERF), a octroyé 25 millions de dollars en 2015.

« Mais il faut plus », a insisté M. Ban. « Un soutien immédiat à l'Ethiopie sauvera des vies et évitera des souffrances que l'on peut éviter ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Fonds d'urgence de l'ONU affecte 100 millions de dollars à l'aide humanitaire dans neuf crises où le financement fait défaut

En savoir plus






Coup de projecteur